Randonnee-nouvellezelande

Randonnées en Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande n’est-il pas le pays de la randonnée ? Faire une randonnée en Nouvelle-Zélande est sans doute l’une des principales activités du pays. Les paysages somptueux de Nouvelle-Zélande offrent un terrain de jeu exceptionnel pour tous les passionnées de randonnée.

Dans cet article dédié à la randonnée en Nouvelle-Zélande, nous verrons comment sont classés les randonnées en Nouvelle-Zélande avant de nous interesser aux principales randonnées du pays.
Tout d’abord nous verrons les principales randonnées de chacune des deux îles avant de nous pencher sur les great walks, puis nous vous parlerons de l’étonnante Te Araroa, la plus longue randonnée du pays.

Nous terminerons cet article par des conseils pratiques pour réussir sa randonnée en Nouvelle-Zélande : équipements, saison, … Puis nous parlerons de la réservation des fameuses « huts » pour passer la nuit sur votre chemin de randonnée.

Randonnées en Nouvelle-Zélande
Randonnées et promenades en Nouvelle-Zélande
Découvrez « 100 promenades et randonnées en Nouvelle-Zélande » un guide pratique dédié à la randonnée en Nouvelle-Zélande. 140 pages référençant 100 randonnées classées en 3 niveaux de difficulté. Un incontournable à emporter dans votre valise !

Fonctionnement des randonnées en Nouvelle-Zélande

Avant de nous lancer dans le vif du sujet, débutons cet article par comprendre la façon dont sont classées les randonnées en Nouvelle-Zélande. 6 catégories permettent de classer les randonnées en fonction de leur difficulté, durée et accessibilité.

  • Easy access short walk Facile Ce sont les randonnées les plus faciles. De quelques minutes à quelques heures de marche, ces randonnées sont accessibles à tous, également aux fauteuils roulants et ne comportent aucune difficulté.
  • Short walk Facile Également des randonnées faciles d’environ une heure. Celles-ci ne sont pas forcément accessibles aux fauteuils roulants, peuvent comporter des ponts mais n’imposent pas de conditions physiques particulières.
  • Walking track Facile Bien que considérées comme « faciles », ces randonnées, de quelques minutes à une journée, nécessitent un minimum de conditions physiques. Le parcours peut être un peu boueux ou glissant.
  • Great Walk et easier tramping track Modérée Ce sont des randonnées d’une ou plusieurs journées. C’est dans cette catégorie que l’on retrouve les great walks. Ces randonnées d’une difficulté modérée nécessitent un minimum d’expérience de marche. Les chemins restent balisés, les rivières sont franchies via des ponts. De bonnes chaussures de randonnées sont nécessaires.
  • Tramping track Difficile Les choses se compliquent un peu avec ce niveau de difficulté qui nécessite de l’expérience en randonnée, pour se repérer mais également en survie. Les chemins sont parfois non marqués et certains cours d’eau doivent être franchis sans pont.
  • Route Difficile Le plus haut niveau de difficulté. Ce sont des randonnées de plusieurs jours nécessitant un très bon niveau physique et de l’expérience dans les randonnées en autonomie. Chemins escarpés et cours d’eau à franchir sont au programme.
Le DOC, c’est quoi ?
Ces catégories ont été créées par le DOC, le Department Of Conservation. C’est cette organisation qui régit tous les parcs nationaux et régionaux de Nouvelle-Zélande, qui créé les chemins de randonnées, gère les logements, comme les huts ou les campings sur les chemins de randonnées, et a pour rôle de préserver la nature.
Le site du DOC est une vrai mine d’informations et je vous invite vivement à y jeter un oeil. Vous y trouverez le détail de toutes les randonnées du pays.

Les principales randonnées de l’île du Nord

Voici quelques unes des principales randonnées de l’île du Nord. Si vous souhaitez profiter davantage d’idées de randonnées sur cette île, rendez-vous sur notre article dédié aux plus belles randonnées à la journée sur l’île du Nord.

Sommet du Mont Taranaki

taranaki-summit-randonnee

Distance : 12,6km – Durée : 8-10h
Départ : Taranaki i-SITE Visitor – Type de circuit : Aller-Retour
Difficulté : Difficile

Il s’agit, sans conteste, de la plus belle et la plus ardue des randonnées à la journée en Nouvelle-Zélande. Cet incroyable volcan, à la forme conique parfaite, invite à l’ascension jusqu’à son sommet. Pendant le cheminement, tous les paysages sont traversés : forêt, rocailles, roches volcaniques pour atteindre un glacier éternel culminant à plus de 2500 m d’altitude. Une randonnée difficile qui demande d’être en forme physiquement et bien préparé mais qui récompense largement l’effort fourni avec une vue à 360° sur la baie de New Plymouth, la pointe sud de l’île du Nord et au loin les côtes de l’île du Sud.

Il est préférable de commencer l’ascension tôt le matin, car les nuages arrivent très vite pour s’accrocher à la pointe du sommet…
Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre article sur l’ascension du mont Taranaki.

Autre randonnée très célèbre pour découvrir le Taranaki autrement, celle de Pouakai Tarn : un petit lac immobile dans lequel le volcan se reflète. Magique !

Tongariro Alpine Crossing

tongariro-alpine-crossing

Distance : 19,4km – Durée : 7-8h
Départ : Mangatepopo Road, à proximité de Turangi – Type de circuit : Aller simple
Difficulté : Modérée

Cette longue randonnée permet de traverser le Parc National de Tongariro sur la journée. L’ascension assez difficile entraîne jusqu’aux cratères et offre des vues incroyables sur les volcans rendus célèbres dans le Seigneur des Anneaux. Lacs émeraudes, vapeurs de souffre, terre rouge et ocre, traces de coulées de lave : un spectacle inoubliable à chaque foulée.

Cascade Taranaki et lacs Tama

taranaki falls

Distance : 17km – Durée : 5 à 6h
Départ : Whakapapa – Type de circuit : Aller – Retour
Difficulté : Modérée

Une autre randonnée au cœur du Parc National de Tongariro qui conduit cette fois vers la cascade Taranaki qui dévale 20m de falaise. Le sentier se poursuit ensuite vers les lacs Tama puis revient sur ses pas pour terminer la boucle après la cascade. Le sentier traverse la végétation basse et endémique. On y croise aussi de nombreux oiseaux et on apprécie la vue sur le mont Ruapehu sans oublier les nombreuses coulées de lave.

Les Pinnacles

coromandel-randonnee

Distance : 7km – Durée : 6 à 8h
Départ : Thames – Type de circuit : Boucle
Difficulté : Modérée

Il s’agit sans nul doute de la randonnée la plus spectaculaire du Coromandel. Le sentier s’aventure au cœur de la nature, dans la végétation puis sur des roches parfois friables. On y découvre des cascades, des rivières, des clairières et enfin, une fois au sommet, la récompense ultime après les échelles qui gravissent Pinnacle Summit : une vue à 360° sur le Coromandel, ses forêts fournies et ses côtes escarpées d’un bleu intense.

Blue Spring – Waikato

randonnee-blue-spring

Distance : 4km – Durée : 3h
Départ : Putaruru, Parking de Leslie road – Type de circuit : Aller – Retour
Difficulté : Facile

Cette promenade familiale vous entraîne le long de la rivière Waihou à la découverte d’une source magnifique, un trésor protégé par les Néo-Zélandais. L’eau de Blue Spring est extrêmement pure et fournie même près de 70% de l’eau vendue en bouteille dans le pays. Le sentier longe la rivière depuis le Parking de Leslie Road jusqu’au second parking de Whites Road. En plus de la source, on y découvre plusieurs petites cascades et rapides le long du cheminement.

Waipu Cave – Northland

waipu-cave

Distance : 4km – Durée : 1h30
Départ : Waipu – Type de circuit : Aller – Retour
Difficulté : Facile

Cette promenade est plus une exploration souterraine qu’une randonnée ! Un incontournable pour tous les curieux et amateurs d’aventures insolites et inoubliables en Nouvelle-Zélande. Ouverte, la grotte permet de faire son propre chemin à l’intérieur (en restant prudent bien sûr). On y découvre des vers luisants, des cascades intérieures aux reflets incroyables dans un monde de silence. Pour poursuivre la découverte, le secteur de Waipu Cave, au cœur de la nature du Northland, permet de faire de belles balades en forêt ou des pique-niques paisibles.

Les principales randonnées de l’île du Sud

Voici quelques unes des principales randonnées de l’île du Sud. Si vous souhaitez profiter davantage d’idées de randonnées sur cette île, rendez-vous sur notre article dédié aux plus belles randonnées à la journée sur l’île du Sud.

Charming Creeki

Charming-creek

Crédit : Benjamin Gillet

Distance : 9,2km – Durée : 3h
Départ : Hector ou Seddonville – Type de circuit : Aller simple
Difficulté : Facile

Le sentier de Charming Creek longe la rivière Ngakawau et s’enfonce au cœur de gorges impressionnantes. À l’ombre d’une végétation dense, la randonnée se montre facile, agréable. On y découvre les vestiges du train qui rejoignait jadis les mines, plusieurs ponts suspendus vertigineux et des cascades magnifiques.

Mont Stockes

Mont-Stockes

Crédit : Benjamin Gillet

Distance : 3,4km – Durée : 5h
Départ : Env. 1h de Picton – Type de circuit : Aller – Retour
Difficulté : Modérée

Il s’agit d’une magnifique randonnée au cœur de la forêt néo-zélandaise. L’ascension n’est pas très compliquée et se fait à l’abri du soleil jusqu’à atteindre le sommet. La végétation se dégage pour offrir une vue panoramique sur les successions de baies, de rochers et d’îles au large de cette fine péninsule qui s’enfonce vers la mer. En circulant sur le sommet, on découvre aussi une vue sur l’intérieur du pays, parfois la tête au-dessus des nuages. Un très bel aperçu du poumon de la Nouvelle-Zélande.

Roys Peak

roys-peak-randonnee

Distance : 16km – Durée : 7 à 9h
Départ : Wanaka – Type de circuit : Aller – Retour
Difficulté : Difficile

L’un des sentiers les plus populaires à proximité de Wanaka, car il offre une vue imprenable sur la ville, la baie, le lac sans oublier les montagnes alentours. La randonnée se fait sans ombrage et la montée se montre plutôt rude (surtout avec un grand soleil) mais la récompense, au sommet, est à la hauteur des attentes !

Au lever ou au coucher du soleil, le spectacle est encore plus saisissant !

Rob Roy Glacier

Rob-roy

Crédit : Benjamin Gillet

Distance : 10km – Durée : 4h
Départ : Wanaka – Type de circuit : Aller – Retour
Difficulté : Modérée

Pour rejoindre le départ de ce sentier, il faudra s’enfoncer au cœur de la nature en direction des montagnes à près de 30km de Wanaka sur une route de gravier. Le spectacle sera déjà au rendez-vous ! La randonnée moyennement difficile longe la rivière Matukituki jusqu’à une magnifique cascade puis se poursuit dans la végétation jusqu’à atteindre le sommet dégagé qui offre une magnifique vue sur le glacier Rob Roy. Un paysage immense qui scintille et ruisselle de cascades.

Ben Lomond Summit

Ben-Lomond-Summit

Crédit : Benjamin Gillet

Distance : 11km – Durée : 6 à 8h
Départ : Queenstown – Type de circuit : Aller – Retour
Difficulté : Difficile

Pour raccourcir un peu la randonnée, il est possible de commencer avec le téléphérique, l’occasion d’avoir une jolie vue sur Queenstown et le lac. L’ascension est douce jusqu’à Ben Lomon Saddle avec en guise de récompense une vue incroyable à 360°. Enfin, la dernière étape un peu plus ardue conduit au sommet de Ben Lomond pour découvrir une vue panoramique sur le lac et les sommets alentour.

Avalanche Peak

avalanche-peak

Crédit : Benjamin Gillet

Distance : 6,7km – Durée : 5 à 6h
Départ : Arthru’s Pass visitor center – Type de circuit : boucle
Difficulté : Difficile

La boucle d’Avalanche Peak peut se faire dans les deux sens, mais c’est préférable de débuter par le sentier Avalanche Peak pour redescendre ensuite par Scott Track. La randonnée est plutôt difficile avec un gros dénivelé. Le paysage change au fur et à mesure de l’avancée avec d’abord la vue sur la vallée d’Arthur’s Pass puis sur les sommets des Alpes néo-zélandaises : une mer de pics et glaciers enneigés. Avec un peu de chance, les Kéas seront présents pour rendre la randonnée encore plus inoubliable !

Gertrude Saddle

Gertrude-Saddle

Crédit : Manon Escoffier

Distance : 7km – Durée : 5 à 6h
Départ : entre Te Anau et Milford Sound – Type de circuit : Aller – Retour
Difficulté : Modéré

Il s’agit de l’une des randonnées les plus connues de Milford Sound. Assez difficile, elle se destine aux bons marcheurs et surtout à ceux qui ne souffrent pas trop du vertige ! La randonnée traverse le lit d’une rivière en plusieurs endroits avant de gravir une montagne sombre. Au sommet, la vue récompense largement l’effort avec un paysage à 360° sur le fjord de Milford Sound, les hauts sommets jusqu’à la mer.

Attention : mieux vaut consulter les prévisions météo et ne pas tenter cette randonnée après de fortes pluies, car la rivière peut déborder de son lit et masquer le passage du sentier.

Key Summit

Key-Summit

Crédit : Manon Escoffier

Distance : 3,5km – Durée : 3h
Départ : Parking The Divide, entre Te Anau et Milford Sound – Type de circuit : Aller – Retour
Difficulté : Facile

Cette randonnée fait partie du sentier Routeburn, l’une des Great Walks de l’île du Sud. Un très bon moyen d’avoir un bel aperçu de la région du fjord de Milford Sound en seulement une demi-journée de marche. Le sentier au cœur de la végétation débouche finalement sur une vue incroyable sur les sommets et notamment le lac Marian dont le bleu lumineux dénote au cœur de tant de verdure.

Pour poursuivre l’aventure dans ce secteur, la randonnée du Lac Marian est très rafraîchissante, longeant cascades et torrents pour rejoindre les berges du lac cerné de hautes montagnes.

Les Great Walks de Nouvelle-Zélande

Intéressons-nous maintenant aux great walks de Nouvelle-Zélande. Les great walks sont des chemins de randonnées, l’équivalent de nos GR en France, qui ont pour but de vous faire découvrir certains des plus beaux lieux de Nouvelle-Zélande.
Ces randonnées, pour la plupart pédestres, se déroulent sur plusieurs jours. Elles se déroulent dans les plus beaux parcs nationaux du pays.
Nous allons passer en revue les 10 Great Walks de Nouvelle-Zélande.

Lake Waikaremoana

Lake-Waikaremoana

Distance : 46km – Durée : 3 à 4 jours
Île : île du Nord
Difficulté : Modérée

Autant se le dire tout de suite, la great walk du lac Waikaremoana n’est pas la plus populaire des randonnées. Pourtant cette randonnée est qualifiée de « Family Friendly » ce qui fait de cette randonnée, une randonnée agréable pour les familles.
Généralement effectués sur 4 jours, les 46km de cette great walk peuvent également s’effectuer sur 3 jours.
Notez que cette randonnée est un « aller simple », il faudra donc veillez à trouver un moyen de revenir au point de départ.
Malgré une première journée qui comporte du dénivelé, environ 600m, le reste de la randonnée est en descente ou sur du plat.

Tongariro Northern Circuit

Tongariro-northern-circuit

Crédit : Destination Lake Taupo

Distance : 44,9km – Durée : 4 jours
Île : île du Nord
Difficulté : Modérée

Dans l’ombre de sa très populaire petite soeur, la randonnée du Tongariro Alpine Crossing, la great walk du Tongariro Northern Circuit n’est pas non plus la plus populaire du pays.
Une randonnée de près de 45 kilomètres qui peut s’effectuer en 3 ou 4 jours.
Cette randonnée est une boucle qui vous ramène au point de départ et tourne autour du Mont Ngauruhoe.
Attention si vous comptez effectuer cette randonnée en hiver. Le parcours peut être enneigé et des équipements adéquats nécessaires.

Whanganui Journey

Whanganui-National-Park

Crédit : Tourism New Zealand

Distance : de 87 à 145km – Durée : 3 à 5 jours
Randonnée en kayak
Île : île du Nord
Difficulté : Modérée

Une randonnée particulièrement atypique puisque cette 3ème great walk de l’île du Nord s’effectue en kayak.
La great walk de Whanganui Journey s’effectue sur la rivière Whanganui, une rivière sacrée pour le peuple maori.
Deux versions de cette randonnée sur l’eau existent : l’une de 3 jours et de 88km ; l’autre sur 5 jours et 145km.
La Whanganui Journey s’effectue du 1er Octobre au 30 avril.

Abel Tasman Coast Track

abel-tasman-coastal-track

Distance : 60km – Durée : 4 à 5 jours
Île : île du Sud
Difficulté : Facile

C’est certainement l’une des randonnées les plus populaires de Nouvelle-Zélande. L’Abel Tasman Coast Track est considérée comme l’une des plus faciles et des plus belles du pays.
Avec très peu de dénivelé, cette randonnée peut s’effectuer sur 3, 4 ou 5 jours. Longue de 60 kilomètres, elle peut se parcourir toute l’année.
Sa particularité est sans aucun doute ses somptueuses plages de sable blanc.

Paparoa Track

paparoa-track

Distance : de 55km – Durée : 3 jours
Peut se faire en VTT (2 jours)
Île : île du Sud
Difficulté : Facile

C’est la dernière des great walks créées par le DOC. La Paparoa track a la particularité de pouvoir s’effectuer à pied ou en VTT.
Une randonnée de 3 jours et 55km pour la randonnée pédestre et 2 jours, 56km pour celle à vélo.
Cette ranadonnée peut s’effectuer tout au long de l’anné.
La randonnée pédestre n’est pas considérée comme difficile, contrairement à la randonnée en VTT (Grade 4).

Heaphy Track

heaphy-track

Distance : 78km – Durée : 4 à 6 jours
Peut se faire en VTT (2 à 3 jours)
Île : île du Sud
Difficulté : Modérée

Située dans le parc national de Kahurangi, cette great walk de 78 kilomètres peut s’effectuer entre 4 et 6 jours.
Tout comme la Paparoa track, il est également possible de la parcourir en vélo en 2 à 3 jours. Là aussi, il faudra veiller à avoir un bon niveau de VTT.
Une randonnée pédestre qui s’effectue toute l’année contrairement à la randonnée en VTT qui elle, ne s’effectue qu’en hiver (du 1er mai au 30 Novembre).

Routeburn Track

Routeburn-Track

Crédit : Stewart Nimmo

Distance : 32km – Durée : 3 jours
Île : île du Sud
Difficulté : Modérée

C’est l’une des plus belles randonnées du pays. Elle relie le parc national du Mont Aspiring au parc national de Fiordland.
Routeburn track s’étend sur 33 kilomètres à une altitude comprise entre 500m et 1250m.
Entourée par les montagnes des Alpes du Sud, Routeburn Track s’effectue quasi-exclusivement en période estivale. Une très bonne condition physique et une grande expérience sont nécessaires pour effectuer cette randonnée en hiver.
2 à 4 jours seront nécessaires pour effectuer ces 33km. Il faudra vous y prendre en avance pour réserver une place en refuge, peu nombreux sur cette randonnée très populaire.

Milford Track

milford-track

Distance : 53km – Durée : 4 jours
Île : île du Sud
Difficulté : Modérée

C’est certainement la plus célèbre et la plus réputée des randonnées de Nouvelle-Zélande.
La Milford track parcours les plus beaux paysages du parc national de fiordland à la découverte des lacs, des glaciers, cascades et forêts primaires de la région.
Une randonnée qui nécessite une bonne condition physique et qui s’effectue d’octobre à avril.
4 jours sont nécessaires pour effectuer les 53 kilomètres de cette randonnée.
Les places en refuge étant très limitées, il est impératif d’anticiper votre randonnée.

Kepler Track

Kepler Track

Crédit : Fraser Clements

Distance : 60km – Durée : 4 jours
Île : île du Sud
Difficulté : Modérée

Kepler track fait également partie des plus belles randonnées de Nouvelle-Zélande.
Une boucle de 60 kilomètres au beau milieu du parc national de Fiordland. 3 à 4 jours sont nécessaires pour la parcourir durant la saison des great walks qui s’étend, pour cette randonnée, de la fin du mois d’octobre à la fin du mois d’avril.
Une randonnée qui début par deux jours d’ascension et plus de 1000m de dénivelé.

Rakiura Track

rakiura-track

Distance : 32km – Durée : 3 jours
Île : Stewart Island
Difficulté : Facile

Rakiura track, située sur la petite île de Stewart Island, au sud de l’île du sud, n’est pas la great walk la plus populaire.
Loin de tout, cette randonnée nécessite dans un premier temps de rejoindre Stewart Island depuis Bluff via un bateau.
La randonnée est longue de 32 kilomètres et 3 jours seront nécessaires pour les effectuer.
Une randonnée facile, avec peu de dénivelé, qui s’effectue toute l’année.
Notez qu’une autre randonnée, plus longue, de 125 km est également réalisable du Stewart Island, le « North West Circuit ». 9 à 11 jours sont nécessaires pour la réalisation de cette dernière.

Te Araroa, la plus longue randonnée de Nouvelle-Zélande

te-araroaTe Araroa, qui signifie « Le long chemin » en maori, n’est autre que le plus long chemin de randonnée de Nouvelle-Zélande.
Créé en 2011, ce chemin gagne en popularité chaque année et se place comme l’une des plus belles et des plus atypiques randonnées au monde !
Une randonnée mythique qui s’étend du point le plus au Nord de la Nouvelle-Zélande, Cape Reinga, au point le plus au Sud, Bluff.
3 000 kilomètres séparent ces deux points, 1 600 sur l’île du Nord, 1 400 sur l’île du Sud, à travers les plus beaux paysages du pays.
Il faudra compter environ 4 mois pour parcourir ce chemin en effectuant 25 kilomètres par jour.
Une expérience unique qui empreinte certains des plus beaux chemins de Nouvelle-Zélande comme la traversée du Tongariro ou le sentier de Queen Charlotte.

Il est recommandé d’effectuer cette randonnée du Nord vers le Sud. L’idéal est de débuter à la fin du printemps, en Octobre ou Novembre, pour finir à la fin de l’été. Vous pourrez trouver de nombreuses informations concernant cette randonnée sur le site de Te Araroa.

Si vous avez effectué la randonnée de Te Araroa, n’hésitez pas à nous contacter, nous cherchons des témoignages de personnes l’ayant effectuée.

Conseils pratiques pour réussir sa randonnée en Nouvelle-Zélande

Terminons cet article dédié à la randonnée en Nouvelle-Zélande par la partie « conseils pratiques ».

Les équipements à emporter lors d’une randonnée en Nouvelle-Zélande

Començons par les équipements à privilégier lors d’une randonnée à la journée.
chargeur-solaire

  • Vêtements : Le temps change très vite en Nouvelle-Zélande, notamment si vous effectuez des randonnées en montagne. Prévoyez des vétements en tout genre, plus légers, plus chauds, contre la pluie.
  • Lunettes de soleil, crème solaire et casquette ou chapeau, hiver comme été.
  • Une lampe de poche, même si votre retour est initialement prévu de jour ; ainsi qu’une batterie externe pour votre téléphone. En altitude et en hiver, le froid décharge les téléphones très vite.
  • Sac poubelle : pour y mettre tous les déchets de vos repas ou autre.
  • De quoi manger : même pour une petite randonnée, prévoyez ne serait-ce que quelques barres de céréales dans votre sac.
  • Trousse de premiers secours
  • De l’eau et idéalement un système de filtration ou de purification

Pour une randonnée de plusieurs jours, en plus de la liste ci-dessus, voici quelques équipements à ajouter :
rechaud gaz

  • De quoi dormir : sac de couchage, même si vous dormez en hut.
  • De quoi manger : éventuellement un réchaud. Si vous optez pour une nuit en hut, vous pourrez utiliser le poêle à bois pour faire chauffer votre eau ou vos repas.
  • De quoi vous laver : la plupart des huts ou espaces de camping sont équipés de douches (froides) permettant de se rincer. Évitez les gels douche industriels, l’eau repars directement dans la nature. Prévoyez une serviette qui sêche rapidement.
  • Papier toilette : la plupart des WC que l’on trouve sur les randonnées en sont équipés mais il est préférable d’assurer le coup.
  • Une paire de tongs pour le soir.

Vous pouvez retrouver une liste détaillée en vous rendant sur notre article dédié au sac à dos pour une randonnée de plusieurs jours.

Réserver son logement : refuge ou camping pendant une randonnée en Nouvelle-Zélande

Si vous souhaitez faire une randonnée de plusieurs jours dans un parc national néo-zélandais, alors il faudra prévoir votre logement ou du moins un lieu où passer la nuit sur votre parcours.

Plusieurs solutions d’offrent à vous :

  • Les hébergements privés : on en trouve parfois dans certains parcs nationaux comme Abel Tasman National Park par exemple. Ils sont souvent de qualité mais particulièrement chers. Ils conviennent notamment aux familles ou aux groupes. Ils sont accessibles facilement en voiture, en bateau ou via une petite marche.
  • Hut-Chemin-randonnee-Abel-TasmanLes huts : ces logements sont gérés par le DOC. On en trouve plus de 950 à travers tout le pays, placées sur les chemins de randonnée.
    Celles-ci doivent, la plupart du temps, être réservées en avance notamment sur les great walks et surtout en haute saison. Certains chemins de randonnée ont une capacité très limitée en hébergement et doivent être réservés plusieurs mois en avance.
    Les huts comprennent généralement :

    • des plateformes et matelas pour dormir
    • des toilettes sèches
    • des bougies
    • un poêle et du bois pour se chauffer
    • une source d’eau (il est parfois recommandé de la faire bouillir 3 minutes)

    Les huts ne comprennent pas :

    • de nourriture, ni de matériel de cuisine
    • de couverture, de sac de couchage, ni d’oreiller
    • de poubelle, il est impératif d’emporter vos déchets

    En général, les huts bénéficient davantage d’équipements en haute saison (de Octobre à Avril) qu’en basse saison.
    En haute saison, il est impératif de réserver votre huts. En basse saison et selon la randonnée, il se peut que vous ne puissiez pas réserver votre hut. Rendez-vous au i-site le plus proche pour acheter un ticket.
    Le prix des huts varie en fonction de la randonnée que vous souhaitez effectuer.

  • Les campings : il existe plus de 200 campings gérés par le DOC. 60 d’entre eux sont situés sur les itinéraires des plus belles randonnées du pays. Ces campings sont à réserver avant votre randonnée, les places y sont limitées. Généralement les campings sont situés à proximité des huts afin de pouvoir bénéficier de ces installations.
Backcountry Hut Pass et Campsite Pass
Ce sont des pass qui permettent l’accès aux huts ou au camping du DOC en illimité.
Ces pass ont une durée de validité et peuvent être utilisés dans presque toutes les huts et campings à l’exception de certains parcs nationaux ou de certaines randonnées. En effet, le Backcountry Hut Pass ne fonctionne pas sur toutes les randonnées des great walks.

  • Les Campsite Pass : Valables 7 nuits, 30 nuits ou 1 an, coûtent respectivement 55 $NZ, 80 $NZ ou 140 $NZ
  • Les Backcountru hut Pass : Valables 6 ou 12 mois et coûtent 108 $NZ ou 144 $NZ.

L’achat des pass et la réservation des huts et campings s’effectuent sur le site du DOC.

Muller-hut
Mueller Hut – Mount Cook National Park

Questions / réponses sur les randonnées en Nouvelle-Zélande

Quelle est la plus belle randonnée de Nouvelle-Zélande ?

Tout est une question de goût. Il est difficile de répondre à cette question même si quelques randonnées sont particulièrement citées :

  • Milford Track
  • Tongariro Alpine Crossing
  • Abel Tasman Coastal track
  • Roys Peak

Faut-il réserver les huts en Nouvelle-Zélande ?

Tout dépend de la randonnée et de la saison. En règle générale, il est préférable de réserver les huts notamment en haute saison et surtout si vous souhaitez effectuer une great walk.

Combien coûte une nuit en hut ?

Là aussi cela dépend de la période et de la randonnée. Sur les great walks comptez de 15 $NZ à 110 $NZ par nuit et par personne.
En dehors des great walks, comptez entre 5 $NZ et 15 $NZ.

Y-a-t-il des toilettes sur les chemins de randonnée ?

Oui, on trouve régulièrement des toilettes sêches sur les principales randonnées du pays.

Y-a-t-il des points d’eau potable sur les chemins de randonnée en Nouvelle-Zélande ?

De nombreuses randonnées, notamment les great walks, sont équipées de point d’eau douce. Il est parfois conseillé de la faire bouillir 3 minutes pour la purifier ou de la filtrer à l’aide d’une paille filtrante.

Les randonnées, les great walks sont-elles payantes ?

Accéder à un parc national, effectuer une simple randonnée ou une great walk est gratuit en Nouvelle-Zélande.
Cependant, il est important d’anticiper les frais liés au logement durant votre randonnée si elle dure plusieurs jours. Certaines randonnées sont des « aller simple », il faut donc prévoir un moyen de revenir au point de départ comme en optant pour une navette (payante).