Les Great walks de Nouvelle-Zélande

great-walk-nouvelle-zelande

Après vous avoir récemment parlé des différentes randonnées à faire en Nouvelle-Zélande, notamment les plus belles randonnées à la journée, intéressons nous maintenant aux fameuses Great Walk de Nouvelle-Zélande. Ces randonnées, à effectuer sur plusieurs jours, parcourent les plus beaux paysages du Nouvelle-Zélande !

Les great walks de l’île du Nord
Les great walks de l’île du Sud
Infos partiques

Avant de rentrer dans le vif du sujet, laissez-moi vous expliquer ce que sont les Great Walks en Nouvelle-Zélande.
Pour faire simple, ces randonnées sont comparables à nos GR (Grandes randonnées) que l’on peut trouver en France.
carte-great-walks-nzLes Great Walks de Nouvelle-Zélande sont au nombre de 10. Trois d’entre-elles se trouvent sur l’île du Nord et sept sur l’île du Sud (Stewart Island faisant partie de l’île du Sud).
Ces randonnées s’effectuent sur plusieurs jours, entre 3 et 5 jours. Certaines peuvent s’effectuer en vélo et l’une d’entre elle s’effectue même exclusivement en kayak.
Les great walks ont pour but de vous faire découvrir les plus beaux paysages du pays, parfois loin des routes, vous serez plongés en pleine nature le temps de quelques jours.
Les great walks sont équipées de lieux pour dormir, des campings ou des refuges appelés « hut ».
Certaines de ces randonnées étant très populaire, il est nécessaire de réserver vos hébergements plusieurs semaines voir plusieurs mois en avance, notamment en haute saison.

Lake Waikaremoana Track

Lake-Waikaremoana

Infos pratiques sur la Lake Waikaremoana Track

  • Distance : Aller simple de 46 km
  • Durée : 3-4 jours
  • Départ : Onepoto ou Hopuruahine, la randonnée peut se faire dans un sens comme dans l’autre.
  • Difficulté : Moyen. Niveau intermédiaire

Consulter cette Great Walk sur le site du DOC.

Hébergements

  • Huts : Panekire Hut (36 couchages) ; Waiopaoa Hut (30 couchages) ; Marauiti Hut (26 couchages) ; Waiharuru Hut (40 couchages).
    En haute saison comme en basse saison, le prix d’une nuit en refuge est de 32 NZD pour un adulte et gratuit pour les moins de 18 ans.
  • Campings :
    De même que pour les refuges, le prix pour une nuit en camping est de 14 NZD pour un adulte tout au long de l’année. La nuit en camping est gratuite pour les moins de 18 ans.

Saison
La randonnée peut être faite toute l’année. Cependant, il est important de s’assurer des conditions avant de partir.
L’altitude varie entre 600 m et 1200 m et il peut y avoir de la neige sur les hauteurs, même pendant l’été. Par ailleurs, le chemin traversant de grandes forêts, le chemin peut devenir très boueux par moment. Il convient donc d’être très vigilant et de s’équiper en conséquences avant de se lancer.

Nous allons ici faire une présentation de la randonnée au départ de Onepoto en 4 jours et 3 nuits, mais comme indiqué il est possible de faire la randonnée dans l’autre sens et en prenant plus ou moins de temps.

Départ
Onepoto Bay shelter est situé sur la rive sud du Lake Waikaremoana.
Jour 1
La première journée jusqu’à Panekire Hut est assez intense et commence d’emblée en montant pour rejoindre Panekire Bluff où la vue sur le lac se fait déjà splendide. Le chemin se poursuit ensuite jusqu’au refuge en suivant la ligne de crête avec de magnifiques panoramas.
Jour 2
La deuxième journée mène à Waiopaoa hut pour une petite journée de 3-4 heures de marche et 7.6 kilomètres. Le chemin descend progressivement dans un premier temps puis la pente se fait plus raide jusqu’au refuge. La deuxième partie se fait à travers de jolies forêts de hêtres, de conifères et de kamahi. Waiopaoa hut est situé sur les bords du lac, il est donc possible de finir la journée par une petite baignade.
La suite de cette randonnée nous mène jusqu’à Marauiti hut.
Jour 3
Une troisième journée de 5 heures de marche et 12 kilomètres. Le parcours se fait entre forêt et lac, le chemin longeant le lac tout le long. Sur cette journée, il y a une option depuis Korokoro campsite pour aller aux Korokoro falls. Ce détour d’une heure aller-retour vaut vraiment le coup.
Jour 4
Enfin pour la quatrième et dernière journée, la destination est Hopuruahine landing, la fin de cette Great Walk. Sur cette journée il y a 17 kilomètres à parcourir pour 4 à 6 heures de marche.
Le parcours est proche du bord du lac sur une bonne partie. Au passage de Puketukutuku Peninsula, le chemin monte légèrement puis redescend jusqu’à Tapuaenui campsite. Ensuite la randonnée se poursuit en longeant le lac jusqu’à la fin.
Retour
La Great Walk ne faisant pas le tour complet du lac, la randonnée ne se termine pas là où elle commence et il faut donc prévoir le transport pour revenir au point de départ, si on a laissé sa voiture à proximité de cet endroit.
Pour rejoindre ces différents endroits, il y a un service de Water taxi. Celui-ci est géré par Tuhoe, l’instance maorie de la région. Elle veille à la préservation et au respect de la région.
Pendant la saison estivale, les water taxi sont en service 5 jours/7 (du mercredi au dimanche). Les bateaux partent de Te Karetu, à l’est du lac, puis s’arrêtent à Onepoto avant d’aller à Whananui Hut (fin de la Great Walk). Ensuite les bateaux repassent par Onepoto avant de revenir à Te Keretu.
Que l’on soit parti de Onepoto ou de Hupuruahine, il est possible de revenir à son point de départ et récupérer sa voiture.
Entre Te Karetu et Onepoto le trajet aller coûte 62 NZD par adulte et 25 NZD par enfant (jusqu’à 16 ans).
Pour aller jusqu’à Whananui Hut ou depuis cet endroit jusqu’à Te Karetu, le prix est de 75 NZD par adulte et 25 NZD par enfant. Le taxi part de Te Karetu à 8h30 et revient à son point de départ à 10h15. Il y a un arrêt à Onepoto à 8h50 puis à 9h50 et un arrêt à Whananui Hut à 9h30.
Le service de water taxi propose également des transferts depuis et vers les différents campings et refuges de la Great Walks. Le coût est de 100 NZD par adulte et 25 NZD par enfant. Cette option est seulement disponible de 10h30 à 11h30.
Les bateaux transportent peu de passagers, il faut donc penser à réserver en avance son trajet pour ne pas avoir de mauvaise surprise.

Tongariro Northern Circuit

tongariro-northern-circuit

Infos pratiques sur le Tongariro Northern Circuit

  • Distance : Boucle de 44.9 km
  • Durée : 3-4 jours
  • Départ : Whakapapa Village
  • Difficulté : Moyen. Niveau intermédiaire

Consulter cette Great Walk sur le site du DOC.

Hébergements

  • Huts : Mangatepopo Hut (20 couchages) ; Oturere Hut (26 couchages) ; Waihohonu Hut (28 couchages).
    Prix haute saison : 56 NZD pour un adulte et 28 NZD pour les moins de 18 ans.
    Prix basse saison : 15 NZD par adulte et de . Le couchage en refuge est gratuit pour les moins de 18 ans à cette période de l’année.
  • Campings :
    Prix haute saison : 24 NZD pour un adulte et 12 NZD pour une personne de moins de 18 ans.
    Prix basse saison : 5 NZD par adulte, gratuit pour les moins de 18 ans.

Saison
Pendant la saison des Great Walks, le chemin est accessible au plus grand nombre, en sachant qu’il faut être prudent à tout moment. La randonnée n’est pas recommandée pour les enfants de moins de 10 ans, le chemin pouvant parfois être difficile pour les enfants plus jeunes.
La randonnée peut être faite sans grande expérience de la montagne mais il faut tout de même savoir que les conditions climatiques peuvent être changeantes et le chemin passant dans un parc volcanique, le risque existe en permanence.
Il faut donc être prudent, avertir quelqu’un d’extérieur de son départ et prévoir un minimum d’équipement, des vêtements, de l’eau, de quoi s’alimenter.
En dehors de la saison des Great Walks, raprochez-vous du I-Site qui vous informera sur l’état de la piste.

La Great Walk du Tongariro est certainement une des plus mythiques.
Les visiteurs qui ne font que passer dans la région privilégient souvent la randonnée à la journée, Tongariro Alpine Crossing, une randonnée de 19 kilomètres qui offre déjà un magnifique aperçu du parc.
Mais passons à la randonnée qui nous intéresse ici, Tongariro Northern Circuit. Comme indiqué plus haut la randonnée suit une boucle et le départ et l’arrivée sont donc au même endroit.
Dans cette présentation, nous prenons Whakapapa Village comme point de départ, même s’il existe plusieurs possibilités (Mangatepopo Road ou Ketetahi Road).

Départ :
Le départ se trouve à proximité du Visitor Center, l’office de tourisme de Whakapapa Village.
Jour 1 :
La destination de la première journée est Mangatepopo Hut, à 9.4 kilomètres et environ 4 heures de marche.
Cette étape plonge rapidement les marcheurs dans l’univers du Parc National du Tongariro avec les paysages formés par la roche volcanique, l’impressionnant Mont Ngauhuroe ou le Mont Pukekaikiore que l’on contourne sur une partie du chemin et qui est certainement un des plus anciens du Tongariro. Celui-ci et le petit dôme de Pukeonake ont connu la période glaciaire, époque où s’est creusée la vallée de Mangatepopo.
Jour 2 :
Le seconde étape a pour destination Oturere Hut. Elle fait 12 kilomètres pour environ 5 heures de marche. Elle rejoint le chemin du Tongariro Alpine Crossing sur une partie avec le passage par les différents cratères, dont Red Crater qui surplombe les « emerald lakes”, ces lacs aux couleurs incroyables.
Une fois passé les lacs, il est possible de suivre encore un peu le Tongariro Northern Circuit en faisant un détour de 30 minutes aller-retour, pour aller au Blue Lake puis reprendre le chemin vers Oturere Hut. Le chemin de la Great Walk descend de manière assez raide vers Oturere Valley, avec de très belles vues sur les montagnes de Kaimanawa ou Rangipo Desert avant d’arriver au refuge.
Jour 3 :
La randonnée se poursuit le lendemain avec la plus courte étape. Celle-ci fait 8.1 kilomètres et demande environ 3h45 de marche. La première partie de cette journée se déroule à travers des paysages assez similaires à la fin de l’étape de la veille. Le chemin passe par plusieurs rivières et leur vallée, avec notamment la rivière Waihohonu. Ensuite la randonnée continue par une forêt de hêtres avant de grimper jusqu’à la crête. La destination finale de cette journée, Waihohonu Hut, se trouve un peu plus loin dans la vallée suivante.
Cette étape étant plutôt courte, ça peut être l’occasion d’aller jusqu’à Ohinepango springs, la source de la rivière dont l’eau est claire comme de l’eau de roche. Cette balade complémentaire prend une heure aller-retour, de quoi terminer la journée en beauté.
Jour 4 :
Pour finir cette belle randonnée à travers le magique et mystique Parc National du Tongariro, il reste une dernière étape de 15.4 kilomètres et environ 5h45 de marche.
L’étape commence en montant légèrement vers Tama Saddle. A ce point, il est possible de faire un détour pour aller admirer les magnifiques Tama Lakes. Ces 2 lacs sont d’anciens cratères qui sont désormais remplis d’une belle eau turquoise. L’accès au premier lac, “lower lake” est à 20 minutes aller-retour de l’endroit où les chemins se croisent. Le second lac, “upper lake” est plus haut et plus loin, 1h30 aller-retour sont nécessaire pour s’y rendre. Dans tous les cas, le détour vaut vraiment la peine, les paysages étant encore une fois splendides.
De retour sur le chemin principal, la randonnée rejoint après une heure environ le chemin de la Taranaki Falls Track, une petite boucle qui part de Whakapapa village et qui mène à ces très jolies cascades. Pour la fin, il est possible de prendre la boucle dans un sens comme dans l’autre pour revenir au point de départ à Whakapapa village.

Whanganui journey

Whanganui journey

Infos pratiques sur le Whanganui journey

  • Distance : Aller simple de 87 ou 145 km (sens unique)
  • Durée : 3 ou 5 jours
  • Départ : Taumarunui
  • Type : Kayak
  • Difficulté : Nécessite des compétences en kayak, de savoir bien nager et d’avoir une bonne condition physique pour ramer environ 6 heures par jour.

Consulter cette Great Walk sur le site du DOC.

Hébergements

  • Huts : MWhakahoro bunkroom (10 couchages) ; John Coull Hut (24 couchages) ; Tīeke Marae/Kāinga (20 couchages).
    Haute saison : 30 NZD pour un adulte et de 15 NZD pour une personne de moins de 18 ans.
    Basse saison : 15 NZD pour un adulte pour une nuit en refuge.
    Pour les moins de 18 ans, les refuges sont gratuits en basse saison.
  • Campings :
    Poukaria (12 tentes) ; Maharanui (12 tentes).
    Haute saison : 16 NZD pour un adulte et gratuit pour les moins de 18 ans.
    Basse saison : 8 NZD pour un adulte et gratuit pour les moins de 18 ans.

Saison
Le Whanganui Journey peut être fait toute l’année. Cependant, il y a des précautions à prendre.
En été comme en hiver, les conditions météo peuvent être difficiles et la rivière peut déborder. Il est donc indispensable de vérifier les conditions avant de partir.
Par ailleurs, du fait des conditions changeantes, il est fortement recommandé de prévoir des vêtements chauds et en quantité suffisantes, mais également de la nourriture en plus au cas où les conditions en cours de route ne permettraient pas de faire le parcours dans le temps prévu.

La plus particulière des Great Walks puisqu’elle ne se déroule pas sur terre mais sur la Whanganui River, une rivière sacrée pour les maoris qui a été reconnue comme “être vivant unique” ce qui lui donne le statut de personnalité juridique. Cela signifie que la rivière peut être représentée par des avocats lors de procédures judiciaires. Cette reconnaissance date de mars 2017.
Passons maintenant à la “randonnée” en canoë. Nous allons ici faire une présentation pour la version en 5 jours / 4 nuits.

Départ
Le départ se fait à Taumarunui.
Jour 1
Pour la première journée, il faudra pagayer pendant 3 à 5 heures pour parcourir les 22 kilomètres jusqu’à Ohinepane. Cette étape relativement courte vous fera passer à travers des paysages de campagne et de forêts et sur l’eau par des endroits avec des rapides pour de bonnes sensations.
Jour 2
La deuxième étape mène à Whakahoro, 35 kilomètres plus bas sur la rivière. Il faut compter 6 à 8 heures de canoë. Sur cette journée, le paysage commence à changer, la rivière est entourée de forêts puis de falaises. Pour ceux qui le souhaite, il y un détour possible par la Ōhura River jusqu’au Ōhura Falls.
Jour 3
C’est une longue étape qui se présente à la troisième journée. Celle-ci fait 37.5 kilomètres pour 7 à 9 heures à pagayer. Cette partie du voyage offre de beaux paysages avec de nombreuses cascades, surtout après les épisodes de pluie, des gorges, des falaises recouvertes de mousses et de fougères. Après Kirikiriroa peninsula, il y a une section appelée Tarepokiore rapid, ce qui signifie tourbillon en maori. Plus loin, il y une grotte en surplomb, appelée Tamatea’s Cave, c’est un lieu sacré maori où il ne faut pas pénétrer. La journée se termine enfin à John Coul Campsite.
Jour 4
La destination de la quatrième journée est Tīeke Kāinga. Il y a 29 kilomètres à parcourir pour 7 à 9 heures sur le canoë. L’étape commence au cœur de profondes gorges et de forêts luxuriantes.
Un des points d’intérêt sur cette étape c’est le célèbre Bridge To Nowhere. Ce pont comme son nom l’indique ne mène nulle part. Il a été construit pour traverser la Mangapurua River dans les années 30, époque durant laquelle la région se développait avec l’arrivée d’agriculteurs, mais la difficulté de construction due aux intempéries et le coin reculé où il se trouvait ont poussé les autorités à ne pas entretenir le pont et la nature à en partie repris ses droits.
Depuis la rivière, il faut s’arrêter à Mangapurua Landing puis suivre Bridge To Nowhere Track, le chemin qui mène au pont. Il faut compter 40 minutes de marche aller.
Pour finir la journée, arrivé à Tīeke Kāinga, c’est l’occasion d’en apprendre plus sur la culture maorie. En effet, il y a un Pou Whenua à l’entrée du refuge, c’est une sorte de grand poteau de bois sculpté comme on en voit sur les différents lieux où les maoris sont présents. Il est aussi possible d’en savoir plus sur les traditions et le protocole du Marae.
Jour 5
Cinquième et dernière journée, destination Pipiriki. Il faudra encore pagayer 4 à 6 heures pour parcourir 21.5 kilomètres. L’étape commence en passant auprès des gorges étroites de Manganuioteao River puis les zones des sympathiques rapides de Ngaporo et Autapu. Les paysages sont changeants au cours de cette journée et les gorges et forêts laissent place à la campagne jusqu’à l’arrivée de ce beau périple au village de Pipiriki.
Arrivée
Après ces 145 kilomètres parcourus sur la rivière, c’est l’heure de repartir. Selon l’option choisie au départ, il faudra soit prendre une navette pour retourner au point de départ, soit récupérer son véhicule qui aura été transféré de Taumarunui de Pipiriki. Les compagnies de location de canoë proposent parfois des transferts.

Abel Tasman Coast Track , la Great Walk la plus populaire

Abel Tasman Coast Track

Infos pratiques sur l’Abel Tasman Coast Track

  • Distance : Aller simple de 60km (sens au choix)
  • Durée : 3 ou 5 jours
  • Type : randonnée pédestre
  • Départ : Marahau pour un départ du sud (plus courant) ou de Tōtaranui Bay ou Wainui Bay pour un départ du nord.
  • Difficulté : Niveau intermédiaire voir plutôt facile si l’on fait une partie du parcours seulement.

Consulter cette Great Walk sur le site du DOC.

Hébergements
Avec ces divers accès, Abel Tasman Track dispose d’une offre de campings et huts intéressante.

  • Huts : Anchorage Hut (34 couchages) ; Bark Bay Hut (34 couchages) ; Awaroa Hut (26 couchages) ; Whariwharangi Hut (20 couchages).
    Haute saison : 56 NZD pour un adulte et 32 NZD pour les moins de 18 ans.
    Basse saison : 26 NZD pour un adulte et gratuit pour les moins de 18 ans.
  • Campings :
    Tinline campsite (15 tentes) ; Coquille bay campsite (6 tentes) ; Apple Tree bay campsite (15 tentes) ; Observation beach campsite (6 tentes) ; Watering Cove campsite (5 tentes) ; Te Pukatea bay campsite (7 tentes) et Anchorage bay campsite (50 tentes) sur le site où se trouve le refuge du même nom.
    Torrent bay campsite (10 tentes) ; Bark bay campsite (40 tentes); Onetahuti bay campsite (20 tentes) ; Awaroa campsite (18 tentes) ; Totaranui campsite (20 tentes) ; Anapai bay campsite (6 tentes) ; Mutton Cove campsite (20 tentes) et Whariwharangi campsite (20 tentes).
    Haute saison : 24 NZD pour un adulte et 12 NZD pour les moins de 18 ans.
    Basse saison : 16 NZD pour un adulte et gratuit pour les moins de 18 ans.

Saison
Le chemin est accessible toute l’année. La région est l’une des plus ensoleillée du pays ce qui attire de nombreux visiteurs au printemps et en été.
L’hiver est plus frais mais reste très agréable et même si la mer est fraîche, le nombre restreint de visiteurs permet de profiter pleinement et calmement de la beauté du parc.

Contrairement à la plupart des Great Walks, Abel Tasman Track est assez propice aux randonnées à la journée ou sur 2 jours. En effet, au-delà des accès par la route, il est possible d’emprunter un bateau pour se rendre à un point de départ, que ce soit ceux cités au-dessus ou d’autres bay dans lesquelles s’arrêtent les “water taxi”.
Selon les compagnies, ces taxis sur l’eau s’arrêtent à Apple Tree Bay, Anchorage, Medlands Bay, Bark Bay, Tonga Quarry, Onetahuti ou Awaroa. Cela donne diverses possibilités pour faire une randonnée plus courte tout en profitant des magnifiques plages et paysages du parc.
Enfin, il est également possible de longer la côte en kayak et s’arrêter dans les jolies petites baies pour camper ou pour faire un peu de randonnée avant de repartir.
Pour plus d’information sur ce parc national et les randonnées à y faire, je vous invite à jeter un oeil à notre article dédié au parc national Abel Tasman ou consulter le site du DOC.

Départ
Pour cette Great Walk, relativement longue, nous choisissons ici la version en 5 jours/ 4 nuits avec un départ à Marahau, au sud du parc, à Marahau.
Jour 1
La première étape fait 12.4 kilomètres pour environ 4 heures de marche. Pour commencer, il faut traverser l’estuaire de Marahau River puis le chemin alterne entre forêt et plage. Les petites baies par lesquelles le parcours passe sont toutes plus jolies les unes que les autres. Certaines ne sont pas directement sur le chemin mais il suffit d’un petit détour pour trouver de très jolis coins. Le refuge de cette première étape, Anchorage Hut, se situe en bord de plage, de quoi s’offrir une bonne baignade pour finir la journée.
Jour 2
La seconde étape a pour destination Bark Bay Hut. Elle est relativement courte avec 2 options selon le moment de la journée et le niveau de la mer.
En effet, à marée basse, l’étape fait 8.4 kilomètres et peut se parcourir en 3 heures alors qu’à marée haute l’étape fait 11.5 kilomètres pour environ 4 heures de marche. C’est la traversée de l’estuaire de Rākauroa/Torrent Bay qui fait varier la durée de l’étape. Cette baie peut être franchie 2 heures avant et 2 heures après la marée basse, ce qui permet de ne pas emprunter le chemin accessible à tout moment qui fait une petite déviation. A marée haute, il n’y a donc pas le choix, il faut prendre l’option la plus longue mais à marée basse, il est possible de choisir l’une ou l’autre des options.
Le chemin monte ensuite légèrement vers la forêt puis passe par un grand pont suspendu au-dessus de Falls River. L’arrivée se fait à Bark Bay, un splendide petit coin de paradis où il est à nouveau possible de finir la journée par une baignade.

Au cours de la deuxième étape, il y a deux détours possibles, le premier pour aller voir Cascade Falls, une jolie chute d’eau située dans un coin tranquille. Le détour prend environ 1h30. Le second mène à Cleopatra’s Pool, un bassin naturel au milieu des roches, pour faire une agréable pause baignade en cours de route.

Jour 3
Continuons avec la troisième journée qui mène de Bark Bay à Awaroa Bay Hut. L’étape fait 13.5 kilomètres pour environ 4h30 de marche. Comme la veille, le parcours commence ici par la traversée d’un estuaire, celui de Bark Bay. Il est possible de passer 2 heures avant ou après la marée basse. L’autre chemin fait cette fois un cours détour de 10 minutes.
Par la suite, c’est un chemin assez abrupte qui part vers une forêt de manuka entre autres, ces arbres dont les fleurs donnent un miel rare, aux diverses vertues.
Puis la randonnée revient sur la côte jusqu’à Onetahuti Bay, une des plus longues plages du parc, avant de repartir dans la forêt jusqu’à Awaroa Bay Hut.
Jour 4
La quatrième étape débute, une fois n’est pas coutume, par une traversée pour laquelle il faut être vigilant avec les marées. Awaroa Inlet est franchissable uniquement 1h30 avant la marée basse et 2 heures après et ces données peuvent être modifiées lors de pluies abondantes ou autres intempéries. En revanche, contrairement au deux premières étapes, il n’y a pas d’alternative pour la traversée sur cette étape. Il faut donc bien se renseigner sur les horaires de marée et les conditions météo afin de ne pas se retrouver en difficulté.

Pour ce qui est des informations générales de l’étape, celle-ci fait 16.9 kilomètres pour environ 5h30 de marche. Sur cette journée, le chemin longe les magnifiques plages puis passe à travers les forêts de kanuka. L’arrivée se trouve juste en arrière de la plage à Whariwharangi Hut, un refuge qui se trouve dans une ancienne bâtisse datant de 1896.

Jour 5
Nous arrivons maintenant à la fin de la randonnée et il y a plusieurs options. Pour ceux qui ont laissé leur véhicule à Marahau au départ de la randonnée, il est possible de prendre une navette pour le transfert depuis Wainui Car Park. Sinon, le retour peut se faire en bateau taxi. Pour cela, il faut retourner à Totaranui, par le Gibbs Track depuis Wainui.
Le chemin direct entre Whariwharangi et Wanui fait 5.7 kilomètres et prend environ 2 heures de marche. Cette courte étape offre encore de bien jolies vues, sur Wanui Inlet entre autres.

Heaphy Track

Heaphy Track

Infos pratiques sur la Heaphy Track

  • Distance : Aller simple de 78,4 km
  • Durée : 4 ou 6 jours
  • Type : randonnée pédestre ou VTT (2 à 3 jours)
  • Départ : Plusieurs possibilités pour cette Great Walk, soit un départ de Brown Hut and Campsite, dans les terres, soit un départ de Kahaihai Shelter and Campsite sur la côte.
  • Difficulté : Niveau intermédiaire

Consulter cette Great Walk sur le site du DOC.

Hébergements

  • Huts : ABrown Hut (16 couchages) ; Perry Saddle Hut (28 couchages) ; Gouland Downs Hut (8 couchages) ; Saxon Hut (16 couchages) ; James MacKay Hut (28 couchages) ; Heaphy Hut (32 couchages).
    Haute saison : 56 NZD pour un adulte et 28 NZD pour les moins de 18 ans.
    Basse saison : 26 NZD pour un adulte et gratuit pour les moins de 18 ans.
  • Campings :
    Brown campsite (20 tentes) ; Aorere campsite (10 tentes) ; Perry Saddle campsite (10 tentes) ; Gouland Downs campsite (10 tentes) ; Saxon campsite (10 tentes) ; James MacKay campsite (10 tentes) ; Heaphy campsite (40 tentes) ; Katipo Creek campsite (10 tentes) ; Scotts Beach campsite (20 tentes) ; Kohaihai campsite (50 tentes).
    Haute saison : 28 NZD pour un adulte et 12 NZD pour les moins de 18 ans.
    Basse saison : 16 NZD pour un adulte et gratuit pour les moins de 18 ans.

Saison
La randonnée est ouverte toute l’année mais il faut être plus vigilant en hiver, la région pouvant connaître de fortes pluies qui peuvent rapidement endommager le chemin.
Comme pour une majorité de Great Walks, il faut être prudent tout au long de l’année et s’assurer des conditions et des prévisions météo avant de se lancer.
En revanche, pour les VTT l’accès est autorisé uniquement du 1er mai au 30 novembre.

Comme indiqué, il y a plusieurs possibilités pour parcourir cette Great Walks. Nous suivons ici le parcours en débutant à Brown Hut pour arriver à Kohaihai Hut en 4 jours / 3 nuits.
Heaphy Track est située dans une région assez isolée et il faut bien prévoir ses transferts avant et/ou après la randonnée. Il y a quelques compagnies qui proposent des navettes entre Nelson et Brown Hut (2h30 de trajet) ou Nelson et Kohaihai (5h30 de trajet). Il y a aussi une option en avion. La petite compagnie Golden Bay Air propose un combo avec une partie du chemin en bus et le reste en avion. Cette option prend moins de temps mais est bien plus onéreuse.

Départ
Maintenant, c’est l’heure d’enfiler les chaussures de marche et de partir à l’aventure. Le départ se fait à Brown Hut
Jour 1
La première étape débute à Brown Hut et mène à Perry Saddle Hut. Il y a 17.5 kilomètres à parcourir pour environ 5 heures de marche.
Après la traversée de Brown River, le chemin commence en montée, pendant plusieurs heures à travers les bois, jusqu’à Aorere Shelter où la vue sur la vallée est très jolie. Lorsque le temps est bien dégagé, il est même possible d’apercevoir le Mount Taranaki qui se trouve sur l’île du Nord !
Non loin de Perry Saddle, le point d’arrivée, se trouve George Creek, un profond ruisseau dans lequel il est possible de se baigner dans une eau fraîche.
Jour 2
La deuxième étape a pour destination James MacKay Hut à 24.2 kilomètres de Perry Saddle. Il faut compter environ 6h30 de marche. Le parcours commence dans la végétation avec entre autres des hêtres et des endroits plus dégagés de buissons jusqu’à Gouland Downs. Dans ce coin, il est possible de voir des takahē, un oiseau endémique de Nouvelle-Zélande, qui est protégé et qui a été réintroduit dans la région il y a quelques années.
C’est aussi sur ce chemin que l’on passe devant un surprenant poteau sur lequel sont suspendues de vieilles chaussures de randonnée.
Après Gouland Downs Hut, la randonnée se poursuit en direction de Saxon Hut. Sur cette partie de la randonnée, lorsque le brouillard se fait intense, la sensation de désorientation peut se faire sentir mais cela donne aussi un côté mystique hors du temps.
Après Saxon Hut, le chemin se fait le long de la Saxon River puis remonte tranquillement jusqu’à MacKay Downs. L’arrivée se trouve à James MacKay Hut, d’où il y a une très belle vue sur la Tasman Sea et sur la Heaphy River.
Jour 3
Pour la troisième journée, il faudra parcourir 20.5 kilomètres et marcher environ 6 heures de marche. La descente vers la Heaphy River se fait entourée de végétation, mais ici ce sont des nikau palms, une espèce de palmier originaire de Nouvelle-Zélande. La traversée de la rivière se fait grâce à un long pont suspendu de 148 mètres. Le chemin continue ensuite le long de Heaphy River et se poursuit à travers une forêt de kahikatea, rimu et rātā, des arbres eux aussi originaires de Nouvelle-Zélande. Cette section peut être rapidement inondée lors d’épisodes de fortes pluies, il convient d’être vigilant avant de s’y aventurer. L’étape se termine à Heaphy Hut pour une dernière nuit.
Jour 4
Cette 4ème et dernière journée est la plus courte des 4 étapes. Elle fait 16.2 kilomètres pour environ 5 heures de marche. Le chemin jusqu’à Kohaihai suit la côte ouest du pays se fait à travers une forêt de magnifiques arbres bien typiques du pays. Le parcours est relativement plat mais il y a quand même une bonne montée jusqu’à Kohaihai Bluff. Sur cette dernière étape, les difficultés peuvent se trouver lors des traversées de ruisseaux comme Crayfish Stream qui ont tendance à déborder rapidement et qui peuvent provoquer des inondations qui rendent le chemin peu ou pas praticable. L’arrivée se fait pour finir à Kohaihai Shelter and Carpark.

Paparoa Track / Pike 29Memorial Track

Paparoa Track

Infos pratiques sur la Paparoa Track and Pike 29 Memorial Track

  • Distance : Aller simple de 55 km
  • Durée : 3 jours
  • Type : randonnée pédestre ou VTT (2 jours)
  • Départ : Smoke Ho carpark
  • Difficulté : Niveau intermédiaire pour la randonnée / niveau avancé pour le VTT

Consulter cette Great Walk sur le site du DOC.

Hébergements

  • Huts : Ces Clark Hut ; Moonlight Tops Hut ; Pororari Hut
    Haute saison : 45 NZD pour un adulte et 23 NZD pour les moins de 18 ans.
    Basse saison : 45 NZD pour un adulte et gratuit pour les moins de 18 ans.
  • Campings :
    Pas de camping actuellement

Saison
La randonnée peut être faite toute l’année, cependant il est important de vérifier les conditions météo avant de partir. Dans cette région, les conditions climatiques peuvent changer rapidement, le niveau de pluie annuel est élevé, la pluie peut être intense, il peut aussi y avoir de la neige, du gel et le vent peut être très fort.

Paparoa Track est la dernière Great Walks néo-zélandaise. Elle est ouverte depuis le 1er mars 2020. Il n’y avait pas eu de nouvelle Great Walk depuis 25 ans. Elle sera complétée prochainement par Pike 29 mémorial track, un chemin de randonnée qui croisera le premier et mènera jusqu’au mémorial de Pike River Mine, une mine qui a connu une explosion en 2010 et où 29 hommes ont trouvé la mort.
Le DOC (Department of Conservation) et les 29 familles qui ont perdu un être cher se sont associés pour créer ce mémorial. La date d’ouverture de cette partie de la randonnée n’est pas encore connue mais le DOC pense une ouverture autour de Noël 2022.
En attendant l’ouverture Pike 29 mémorial track, partons pour Paparoa Track.
Pour des journées plus tranquilles il est possible de faire la randonnée en 4 jours/3 nuits mais nous avons ici pris l’option 3 jours/2 nuits.

Départ
Le départ se fait à Smoke Ho carpark, au sud de Paparoa National Park. L’arrivée ne se faisant pas au même endroit, il faut penser à prévoir le transfert entre les points de départ et d’arrivée avant de partir à l’aventure. Plusieurs services de navettes sont disponibles.
Il est possible de laisser son véhicule au départ ou à l’arrivée et de prendre la navette entre les deux. Certaines compagnies proposent également le transfert du véhicule entre le départ et l’arrivée pour ne pas avoir à se préoccuper du transport. Ce service est néanmoins plus coûteux.
Jour 1
La première étape est la plus longue avec 20 kilomètres à parcourir et environ 7-8 heures de marche. Sur le chemin, il y a des traces de l’activité des mines d’or que l’on trouvait dans la région. Le parcours commence dans la forêt, passe au-dessus de Smoke Ho Creek, un ruisseau que l’on traverse grâce à un pont suspendu.
Après environ 2 heures de marche, le chemin se fait plus pentu et grimpe à travers une forêt de sapins pour arriver à Ces Clark Hut, le refuge où l’on dormira si l’on choisit l’option en 4 jours. Dans notre cas, la journée se poursuit mais on peut tout de même profiter un instant de la vue depuis le refuge qui est magnifique lorsque le temps est bien dégagé.
Pour la suite et fin de la journée, la randonnée se poursuit toujours un peu en montée avec des vues imprenables sur Grey River et la Tasman Sea. Puis la journée se termine sur les crêtes de Paparoa Range jusqu’à Moonlight Tops Hut, le refuge de cette première nuit. Depuis le refuge, il y a une magnifique vue panoramique sur Paparoa National Park.
La première étape est la plus difficile de la randonnée. La deuxième étape assez longue elle aussi avec un peu plus de 19 kilomètres à parcourir se fait en 5 à 7 heures de marche.
Jour 2
Le début de cette deuxième journée se poursuit sur les hauteurs de Paparoa Range avec passage sur des falaises abruptes et des vues magnifiques. La seconde partie de l’étape se fait plutôt descendante, passant sur la fin le long de Tindale Creek. L’étape se termine à Pororari Hut.
Jour 3
Pour la troisième et dernière étape, l’arrivée pour les randonneurs se fait à Pororari River Carpark, non loin des Pancakes Rocks de Punakaiki. Pour aller du refuge jusqu’au parking final, il faut compter 16 kilomètres et 4-5 heures de marche.
Sur cette dernière partie, le chemin suit de splendides gorges avant de se poursuivre dans une forêt de hêtres avec aussi des rātā, des arbres endémiques de Nouvelle-Zélande qui sont de la famille du célèbre Pohutukawa, l’arbre de Noël néo-zélandais. De quoi finir en beauté cette belle randonnée.

Routeburn Track

Routeburn Track

Infos pratiques sur la Routeburn Track

  • Distance : Aller simple de 33 km (se fait dans les 2 sens)
  • Durée : 2 à 4 jours
  • Type : randonnée pédestre
  • Départ : Le départ se fait soit de Routeburn shelter, à 25 km de Glenorchy ou à The Divide shelter sur la route entre Te Anau et Milford Sound.
  • Difficulté : Niveau intermédiaire

Consulter cette Great Walk sur le site du DOC.

Hébergements

  • Huts : Routeburn Flats hut (20 couchages) ; Routeburn Falls hut (48 couchages) et Lake MacKenzie hut (50 couchages).
    Haute saison : 102 NZD pour un adulte et 51 NZD pour les moins de 18 ans.
    Basse saison : 15 NZD pour un adulte et gratuit pour les moins de 18 ans.
  • Campings :
    Routeburn Flats campsite (15 tentes) et à Lake MacKenzie campsite (9 tentes).
    Haute saison : 32 NZD pour un adulte et 16 NZD pour les moins de 18 ans.
    Basse saison : 5 NZD pour un adulte et gratuit pour les moins de 18 ans.

Saison
Routeburn Track est une randonnée plutôt adaptée à la “Great Walk season”, période de l’année allant de fin octobre à fin avril, quand les conditions sont les meilleures. En hiver, les conditions sont difficiles, il est donc fortement recommandé d’être expérimenté, équipé et préparé pour faire face aux éventuelles difficultés.

Routeburn Track est une des 3 randonnées dans la région des Fiordlands. Cette Great Walk étant en aller simple, il faut penser au transport entre les points de départ et d’arrivée. La distance entre ces deux par la route est de 385 kilomètres, il est donc fortement conseillé d’anticiper cet aspect du voyage. Plusieurs services de navette sont disponibles avec des départs et retours à Te Anau ou Queenstown par exemple.

Départ
Le départ choisi ici est Routeburn Shelter and Carpark, à 25 kilomètres de Glenorchy. La Great Walk commence le long de la Route Burn river pour une étape de 9.8 kilomètres et 3 à 4 heures de marche
Jour 1
En route vers Routeburn Flats Hut, le chemin passe près de Bridal Veil Waterfall puis continue jusqu’au premier refuge où on ne s’arrête pas ici. La randonnée se poursuit en montée plutôt régulière à travers les forêts de hêtres avec des vues sur les montagnes alentour. La journée se termine à Routeburn Falls Hut.
Jour 2
La deuxième étape a pour destination Lake MacKenzie Hut, à 11.3 kilomètres et entre 4h30 et 6 heures de marche. Le chemin continue de grimper en passant au-dessus du Lake Harris avant d’arriver à Harris Saddle ou Tarahaka Whakatipu, le point le plus haut de la randonnée à 1255 mètres d’altitude. La suite de la journée se fait principalement en descente avec de splendides vues sur les Darran Mountains et se termine par une arrivée au très joli Lake MacKenzie.
Jour 3
La troisième et dernière journée réserve de bien jolies choses. La randonnée commence sur un petit plateau avant de monter légèrement puis de repartir en descente jusqu’à une zone appelée “the Orchard”, où l’on trouve des arbres endémiques de Nouvelle Zélande, appelés ribbonwood trees. Un peu plus loin le chemin passe auprès des Earland Falls, d’impressionnantes cascades de 174 mètres de haut. Par la suite la randonnée monte jusqu’à Key Summit avant de descendre doucement jusqu’à l’arrivée à The Divide.
Pour faire durer un peu le plaisir, il y a le Key Summit Track, un extra de 1h30 aller-retour qui offre des panoramas magnifiques sur les montagnes et les lacs des Fiordlands.

Milford Track, la plus célèbre des Great Walks

Milford Track

Infos pratiques sur la Milford Track

  • Distance : Aller simple de 53,5 km
  • Durée : 4 jours
  • Type : randonnée pédestre
  • Départ : Glade Wharf sur le lac Te Anau
  • Difficulté : Niveau intermédiaire cependant il est préférable d’avoir une bonne condition physique et d’avoir déjà fait de la randonnée.

Consulter cette Great Walk sur le site du DOC.

Hébergements

  • Huts :Clinton Hut (40 couchages) ; Mintaro Hut (40 couchages) ; Dumpling Hut (40 couchages).
    Haute saison : 110 NZD pour un adulte et 55 NZD pour les moins de 18 ans.
    Basse saison : 15 NZD pour un adulte et gratuit pour les moins de 18 ans.
  • Campings :
    Pas de camping actuellement

Saison
La randonnée est plus accessible pendant la haute saison. Les conditions sont plus aisées et les équipements pour les randonneurs sont plus nombreux.
En hiver et en dehors de la saison des Great Walks, les conditions météo peuvent être très compliquées avec de la neige, un terrain qui peut vite devenir glissant et risqué à pratiquer.
Départ
Le parcours de Milford Track est un aller simple mais cette randonnée est très cadrée et elle ne peut être faite que dans un sens.
Pour le départ, il est nécessaire de prendre une navette en bateau pour aller jusqu’à Glade Wharf, le point de départ de la randonnée, sur les rives du lac Te Anau. La dernière étape arrive à Sandfly Point où il faut prendre une nouvelle fois une navette en bateau jusqu’à Milford Sound.
En plus des navettes en bateau, il est possible d’ajouter un transfert en bus depuis Queenstown ou Te Anau pour aller à Te Anau Downs pour le départ et depuis Milford Sound jusqu’à Te Anau ou Queenstown pour le retour.
Plusieurs compagnies proposent une prestation comprenant les différents transferts. Pour ceux se déplaçant en voiture, certaines offres comprennent le transfert de la voiture de Te Anau Downs à Milford Sound ce qui permet de récupérer sa voiture à l’arrivée de la Great Walks.
Jour 1
Une fois le transfert fait, c’est parti pour 4 jours de déconnexion totale.
La première journée commence tranquillement. Une fois arrivé à Glade Wharf, il faut entre 1 heure et 1 heure 30 pour rejoindre le premier refuge, Clinton hut. Selon l’heure d’arrivée au refuge, il est possible de se balader dans les alentours ou de partir à la découverte des endroits où se baigner non loin de là.
Jour 2
Les choses sérieuses commencent au deuxième jour. L’étape de 17.5 kilomètres prend environ 6 heures de marche et mène à Mintaro hut. Le chemin suit la rivière Clinton dans un premier temps, jusqu’au Lake Mintaro, là où la rivière prend sa source. C’est une journée en montée progressive qui offre déjà un bel aperçu de la beauté de la région.
Jour 3
Le parcours de la troisième journée fait 13 kilomètres mais nécessite 6 ou 7 heures de marche, le dénivelé étant plus élevé que la journée précédente. Mieux vaut être en forme pour ce début de journée, la première partie étant principalement en montée jusqu’à Mackinnon Pass shelter, le point le plus élevé de la randonnée, à 1154 mètres d’altitude. Il y a un mémorial en hommage à l’explorateur Quintin Mackinnon à ce sommet. Le chemin jusque là offre des paysages magnifiques avec des vues splendides sur le Lake Mintaro ou le Clinton Canyon. La suite de la journée se fait plus tranquillement en descente avec plusieurs cascades et une vue sur Sutherland Waterfalls, des cascades de 580 mètres de haut.
Pour une vue imprenable sur Sutherland Falls, il est fortement recommandé d’emprunter le chemin qui mène au bas de ces cascades qui descendent du Lake Quill. Le détour prend 1h30 aller retour mais vaut clairement le coup.
Jour 4
Après cette grosse journée et une bonne nuit de sommeil à Dumpling Hut, c’est l’heure de la quatrième et dernière journée. Comptez entre 5h30 et 6 heures de marche pour 18 kilomètres à parcourir. Après les dénivelés positifs et négatifs assez importants de la veille, cette journée suit un chemin plutôt plat. La randonnée suit Arthur River avec un passage aux MacKay Falls puis sur les rives du Lake Ada avant d’arriver à Sandfly Point pour prendre le bateau jusqu’à Milford Sound et ainsi finir en beauté cette randonnée.

Kepler Track

Whanganui journey

Infos pratiques sur la Kepler Track

  • Distance : Boucle de 60 km
  • Durée : 3 à 4 jours
  • Type : randonnée pédestre
  • Départ : Kepler Track Carpark est le point de départ principal. Mais il est également possible de partir de Fiordland National Park Visitor Centre ou de Rainbow Reach Carpark
  • Difficulté : Niveau intermédiaire

Consulter cette Great Walk sur le site du DOC.

Hébergements

  • Huts : Luxmore Hut (54 couchages) ; Iris Burn Hut (50 couchages) et Moturau Hut (40 couchages).
    Haute saison : 102 NZD pour un adulte et 51 NZD pour les moins de 18 ans.
    Basse saison : 15 NZD pour un adulte et gratuit pour les moins de 18 ans.
  • Campings : Brod Bay campsite (15 tentes) et Iris Burn campsite (15 tentes).
    Haute saison : 32 NZD pour un adulte et 16 NZD pour les moins de 18 ans.
    Basse saison : 5 NZD pour un adulte et gratuit pour les moins de 18 ans.

Saison
Comme les autres Great Walks de la région, Kepler track est plus accessible pendant la haute saison qu’en basse saison.
Les refuges sont bien équipés en haute saison, le chemin est bien marqué. Malgré cela, il faut rester vigilant, les conditions météo pouvant être changeantes rapidement et le risque d’avalanche étant présent par moment, surtout au mois de décembre.
En hiver, il est fortement recommandé d’être expérimenté, bien équipé et préparé physiquement.

Kepler Track étant une boucle, il n’y aura pas à se préoccuper des transferts entre départ et arrivée pour cette Great Walk.

Départ
Comme indiqué, le départ se fait généralement à Kepler Track Carpark et c’est ce que nous allons suivre dans cette présentation. Cependant, pour les personnes non véhiculées, il est bon de savoir qu’il est possible de se rendre à pied au parking, situé à 5 kilomètres du bourg de Te Anau. Le chemin pour y aller longe le lac Te Anau et il faut environ 50 minutes de marche, de quoi faire une bonne mise en jambe avant d’entamer les choses sérieuses !
Jour 1
La Great Walk commence donc réellement à Kepler Track car park et la première journée mène à Luxmore Hut, le premier refuge de la randonnée. Depuis le parking, il y a 13.8 kilomètres et entre 5h30 et 6 heures de marche. Le début se fait entre les rives du Lac Te Anau et la forêt et ce jusqu’à Brod Bay. Ensuite le chemin se fait plus raide et grimpe vers les falaises et de splendides vues panoramiques sur le lac et les montagnes alentour. L’étape se termine à Luxmore Hut avec là aussi une vue magnifique sur le lac et les montagnes et un endroit propice à de superbes levers et couchers de soleil. Depuis le refuge, l’excursion vers les Luxmore Caves vaut le détour (20 minutes aller-retour environ).
Jour 2
Pour la deuxième journée, ce sont 14.6 kilomètres et entre 5 et 6 heures de marche. La randonnée commence par une petite ascension en direction du Mount Luxmore qui culmine à 1472 mètres d’altitude (le refuge est lui situé à 1085 mètres). En réalité, le chemin ne va pas jusqu’au sommet mais passe sur une crête un peu plus bas. La vue sur les Murchison Mountains est incroyable. Pour les plus courageux, un détour de 30 minutes aller-retour mène au sommet du Mount Luxmore. Après ces jolies vues sur les hauteurs, la journée se poursuit jusqu’à Iris Burn Hut, le second refuge, situé plus bas vers la vallée. Là aussi, depuis le refuge il y a une courte excursion (20 minutes aller-retour), qui mène aux Iris Burn Falls..
Jour 3
La troisième journée se termine à Moturau Hut, un refuge qui se trouve sur les bords du Lake Manapouri, de quoi s’offrir une baignade pour bien finir la journée.
Plus tranquille, cette étape fait 16.2 kilomètres pour 5 à 6 heures de marche. Les paysages sont très changeants, avec la montagne, les forêts, des gorges, des formations rocheuses, que de très jolis décors.
Jour 4
La quatrième et dernière journée mène à Kepler Track Carpark, l’endroit où à commencé la randonnée. Pour s’y rendre il y a entre 4 heures et 5h30 de marche et 15.5 kilomètres à parcourir. L’étape commence dans la forêt puis traverse pendant un moment une zone marécageuse. Pour traverser celle-ci, un chemin de bois à été installé pour préserver cet écosystème. La randonnée se poursuit ensuite le long de la Waiau River et ce jusqu’au retour au point de départ, Kepler Track Carpark.
C’est alors le moment de revenir à Te Anau pour récupérer et profiter encore un peu de la région ou bien de poursuivre sa route vers Queenstown ou le sud par exemple.

Rakiura Track, une Great Walk peut connue

Whanganui journey

Infos pratiques sur la Rakiura Track

  • Distance : Boucle de 32 km
  • Durée : 3 jours
  • Type : randonnée pédestre
  • Départ : Le point de départ officiel de la randonnée se fait à Lee Bay à 5 km de Oban, la ville principale de Steward Island
  • Difficulté : Niveau intermédiaire

Consulter cette Great Walk sur le site du DOC.

Hébergements

  • Huts : Port William Hut (24 vouchages) et North Arm Hut (24 couchages)
    Haute saison : 56 NZD pour un adulte et 28 NZD pour les moins de 18 ans.
    Basse saison : 26 NZD pour un adulte et gratuit pour les moins de 18 ans.
  • Campings : Port William Campsite, North Arm Campsite, Māori Beach Campsite
    Haute saison : 24 NZD pour un adulte et 12 NZD pour les moins de 18 ans.
    Basse saison : 5 NZD pour un adulte et gratuit pour les moins de 18 ans.

Saison
Rakiura Track peut être parcouru toute l’année cependant il est important de bien préparer sa randonnée et d’être conscient que les conditions climatiques peuvent être changeantes en toute saison et qu’elles peuvent rendre le parcours compliqué.
Après plusieurs jours de pluie, il est très fréquent que le chemin entre North Arm Bay et Port William Bay devienne très boueux à tel point que l’on s’enfonce jusqu’au genou dans cette boue, ce qui rend alors le parcours fastidieux.
Avant de faire la randonnée, il faut donc prévoir le matériel adéquat, suffisamment de vêtements de rechange, de la nourriture en quantité et il est conseillé de ne pas partir seul.

Rakiura track est le principal chemin de randonnée de Steward Island, la petite île située au sud de l’île du sud de la Nouvelle Zélande. Pour se rendre sur l’île, jusqu’à Oban, la seule ville de l’île, il y a deux options. La première c’est en bateau depuis la ville de Bluff, la seconde, en avion depuis Invercargill.
Le trajet en bateau prend environ 1 heure, celui en avion 20 minutes. En ce qui concerne le prix, le vol aller-retour entre Invercargill et Oban coûte 230 NZD pour un adulte et 145 NZD pour un enfant de 4 à 14 ans. Le voyage est gratuit pour les plus petits, mais ils doivent être assis sur les genoux d’un adulte. En bateau, le tarif est de 85 NZD aller (170 NZD A-R) pour un adulte et de 45 NZD aller (90 NZD A-R) pour un enfant de 5 à 14 ans. La traversée est gratuite pour les plus jeunes.

Une fois arrivé à Oban, il faut marcher un peu pour se rendre à l’un ou l’autre des points de départ. Selon l’heure à laquelle vous arrivez sur l’île, il peut être préférable de rester à Oban pour la nuit et de commencer la randonnée le lendemain. Cela permet en même temps de profiter des lieux ou simplement de se reposer avant de se lancer. Malgré sa petite taille, Oban offre plusieurs choix d’hébergement. Il y a 2 auberges de jeunesse, des Bed & Breakfast, des hôtels, des lodges, des appartements à louer, de quoi satisfaire tous les budgets.

Cette randonnée vous intéresse ? Jetez un oeil à notre article dédié à Stewart Island et à sa Great Walk.

Départ
Pour débuter la randonnée, nous allons ici suivre le chemin de Oban jusqu’à Lee bay, un des deux points de départ possible.
Lee bay est situé à 5 kilomètres de Oban et il faut environ 1h30 pour s’y rendre.
Jour 1
La première étape mène ensuite jusqu’à Port William Hut. La distance entre Lee bay et Port William est de 8 km et prend environ 3-4 heures.

A partir de Lee bay, le chemin suit la côte jusqu’à un endroit nommé Little River. En fonction de la marée, il y aura deux options. En effet, à marée basse, il est possible de traverser en longeant la plage. Sinon, il y a le chemin qui emprunte un pont pour traverser en toute sérénité. Lorsque la mer est haute, il faut impérativement passer par le pont.
Ensuite, le chemin se poursuit dans la forêt jusqu’à Maori Beach. En arrivant au sud de la plage, il est là aussi possible de passer par la plage à marée basse mais à marée haute, il vaut mieux être prudent et prendre le pont qui suit le chemin.
Maori Beach est peut-être l’endroit choisi pour dormir après cette première journée, un petit camping se trouvant à proximité de la plage.
Si vous continuez, il faut passer la plage, prendre un nouveau pont et suivre le chemin qui monte sur une petite colline. Le chemin arrive ensuite à un croisement. Pour rejoindre Port William Hut il faut partir sur la droite et descendre en direction de Magnetic Beach puis jusqu’au bout de la baie pour arriver à destination de Port William Hut. La première journée de marche se termine ici. Selon l’heure d’arrivée, il est alors possible de profiter des environs, de la plage ou se reposer avant de passer une soirée tranquille au milieu de la nature.

Jour 2
Pour la deuxième journée, direction North Arm hut ou camping. La distance à parcourir est de 13 kilomètres pour environ 6 heures de marche.
Pour commencer, il faut rebrousser chemin depuis le refuge pour revenir au croisement en haut de la colline. Il faut ensuite bifurquer à droite pour aller vers North Arm. Cette deuxième journée se passe entièrement à travers la riche forêt de Steward Island. Afin d’être prêt pour cette étape, il est conseillé d’être équipé de guêtres de randonnée car au milieu de cette dense forêt le chemin peut devenir très boueux après de bons épisodes de pluie. Il arrive parfois que l’on s’enfonce jusqu’aux genoux, d’où l’intérêt de prévoir les guêtres pour limiter les dégâts !
Le long du parcours, il y a des vestiges de l’activité forestière de l’île avec la présence d’anciens rails qui permettaient le transport des rondins de bois pour les livrer ensuite à différentes destinations.
La fin de la journée se termine à North Arm Hut ou camping, sur la côte à l’opposé du départ du matin.
Jour 3
La troisième et dernière étape a pour destination Fern Gully Carpark puis Oban. Elle commence en longeant la côte jusqu’à Sawdust Bay. Un peu plus loin le long du chemin, se trouve une scierie ayant opéré de 1914 à 1918. Le chemin continue ensuite principalement dans la forêt mais en passant non loin de la côte qui est assez déchiquetée sur cette partie de l’île. On peut alors avoir un joli aperçu sur Kidney Fern Arm et Kaipi Bay. Deux autres scieries se trouvent au niveau de Kaipi Bay.
La fin de cette Great Walk se situe au bout de Fern Gully Road. De ce point, il reste environ 2 kilomètres à parcourir jusqu’au bourg de Oban.

Un dernier élément à savoir sur cette randonnée que l’on n’a pas évoqué, c’est la présence des kiwis. En effet, Steward Island fait partie des endroits en Nouvelle-Zélande où il est possible d’apercevoir le célèbre oiseau emblème du pays. Pour cela, il est conseillé de sortir à la nuit tombée, quand les kiwis se montrent un peu plus. Alors avec un peu de chance et de patience, il est possible de faire partie des chanceux qui auront vu un kiwi en pleine nature.

Quelques conseils pour réussir votre Great Walk

Avant de se lancer dans une de ses fabuleuses randonnées, il y a encore quelques petites choses qu’il ne faut pas négliger. Voici nos derniers conseils.

  • Peu importe la Great Walk choisie, le temps en Nouvelle-Zélande peut globalement être changeant et les épisodes de fortes pluies peuvent provoquer des dégâts ou compliquer le passage à certains endroits. Il faut donc être prudent, avertir quelqu’un de son départ, prévoir un minimum d’équipement, des vêtements de rechange, chauds, de l’eau, de quoi s’alimenter en plus grande quantité que nécessaire.
  • Même si certaines Great Walks sont plus accessibles, elles ne sont pas recommandées pour les enfants de moins de 10 ans. Pour ceux qui souhaitent faire une randonnée avec des petits, ce qui peut être fait, c’est une étape d’une des Great Walks, pour celles qui sont facilement accessibles, comme Abel Tasman.
    En Nouvelle-Zélande, le risque de tsunami peut arriver rapidement. Pour les Great Walks dont le chemin passe par la côte, il est important de prendre cet aspect en considération.
  • Que ce soit pendant la saison des Great Walks ou en dehors, il faut réserver la nuit en refuge ou en camping en avance. Et même lorsque c’est gratuit pour les moins de 18 ans, il faut réserver sa place. Les réservations se font sur le site du DOC (Department of Conservation).
  • Pour Whanganui Journey, il faut être au moins 2 personnes pour assurer la sécurité en cas de difficultés au cours de la Great Walk. Il est également fortement conseillé de prendre une tente, même si les nuits sont prévues en refuge.

FAQ sur les Great Walks de Nouvelle-Zélande

Quelles sont les Great Walks de Nouvelle-Zélande ?

La Nouvelle-Zélande compte 10 Great Walks, 3 sur l’île du Nord, 7 sur l’île du Sud :

  • Lake Waikaremoana Track
  • Tongariro Northern Circuit
  • Whanganui journey
  • Abel Tasman Coast Track
  • Heaphy Track
  • Paparoa Track and Pike 29 Memorial Track
  • Routeburn Track
  • Milford Track
  • Kepler Track
  • Rakiura Track

Quelles sont les Great Walks les plus populaires de Nouvelle-Zélande ?

Les Great Walks les plus populaires de Nouvelle-Zélande sont le Tongariro Northern Circuit, l’Abel Tasman Coast Track et la Milford Track

Quelle est la distance d’une Great Walk en Nouvelle-Zélande ?

La distance varie en fonction de la Great Walk choisie. Elle est comprise entre 32 et 82km. Comptez entre 3 et 6 jours de marche.

Faut-il réserver le logement (refuge ou camping) sur les Great Walks de Nouvelle-Zélande ?

Tout dépend de la Great Walk et de la saison. Il est cependant fortement conseillé (et parfois obligatoire) de réserver par avance le logement sur les chemins de randonnée que ce soient les refuges (huts) ou les emplacements de camping.

Comment sont équipés les refuges sur les Great Walks de Nouvelle-Zélande ?

Là aussi tout dépend de la saison. Les refuges comportent, pour la plupart, un point d’eau, un poêle à bois, parfois un evier, des toilettes sèches, parfois des douches (froides), des tables et des bancs. Dans certains refuges, l’équipement est enlevé durant la basse saison.

J’éspère que cet article consacré aux great walks de Nouvelle-Zélande vous aura été utile et vous aura permis d’y voir plus clair sur le sujet.