Auckland16°C

Parc National du Tongariro

Julie0
tongariro-1280x800.jpg
Le parc national du Tongariro, sur l'île du Nord en Nouvelle-Zélande est l'un des plus beaux parc du pays, Tongariro Alpine Crossing et Northern Circuit. Avec plus d’un million de visiteur par an le Parc du Tongariro est le parc national le plus visité de Nouvelle-Zélande. Randonnée ou ski, le parc propose de nombreuses activités et surtout des paysages parmi les plus beaux de Nouvelle-Zélande.

1 Beaucoup de superlatifs…

Créé en 1887, le Parc du Tongariro fut le premier des Parcs Nationaux a être établi. Depuis, 13 autres de ces zones protégées ont vu le jour.
Le Parc est aujourd’hui de loin le plus populaire, avec plus d’un million de visiteurs foulant ses chemins de randonnée chaque année. L’hiver, le ski est l’activité principale sur les nombreuses pistes du Ruapehu. En été, les skis laissent place aux chaussures de marche et les foules se pressent pour arpenter les flancs des volcans.


Le Parc est également classé depuis 1993 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Pour ses paysages spectaculaires d’abord, mais également pour ses trois montagnes et leur immense signification culturelle et spirituelle pour les Māoris.

D’ailleurs, la légende raconte que le Parc fut constitué initialement de 4 volcans. La belle Ruapehu, mariée à Taranaki, se laissa courtiser un jour par Tongariro. Ce dernier, profitant de l’absence de Taranaki parti chasser, gagna le coeur de Ruapehu. Seulement à son retour de chasse, Taranaki surprit les deux amants et entra dans une colère noire. Taranaki et Tongariro entamèrent alors une bataille, qui fut finalement remportée par Tongariro. Assommé par sa défaite et par la perte de sa bien-aimée, Taranaki se retira sur la côte ouest, creusant derrière lui le lit de la rivière Wanganui.

2 Présentations avec les volcans du Parc

Trois volcans en activité composent les 797km² de ce fameux Parc:

Le Mont Ruapehu, 2.797 mètres, plus haute montagne de l’Île du Nord et un des volcans les plus actifs au monde! L’éruption de mars 1945 fut la dernière de grande ampleur est a duré presque un an. Certains nuages de cendre ont même atteint Wellington, à l’extrémité sud de l’Île du Nord, quelques 300 kilomètres plus bas! C’est également ce cette montagne que l’on trouve les seuls glaciers et les plus grandes pistes de ski de l’Île du Nord.



Vient ensuite le Mont Tongariro qui est le plus petit du trio et culmine à 1.967 mètres. C’est ce volcan qui abrite les fameux lacs Emeraudes et le lac Bleu, accessibles notamment en randonnant le Tongariro Alpine Crossing.



Le Mont Ngauruhoe quant à lui culmine à 2.287 mètres d’altitude. Il est le volcan le plus jeune du Parc et le plus actif de Nouvelle-Zélande. A l’inverse de ses voisins, il est composé d’un cône unique et ses flancs lisses et parfaitement symétriques lui confèrent une forme très caractéristique. C’est la raison principale pour laquelle c’est lui qui a été choisi pour représenter la Montagne du Destin dans le Seigneur des Anneaux de Peter Jackson.

D’un point de vue géologique, ce sont de jeunes volcans (ils auraient un peu moins de 300.000 ans !). Ils se sont formés à l’extrémité sud d’une très grande chaîne de volcans de près de 2.500 kilomètres, à l’endroit où la plaque Pacifique s’enfonce sous la plaque Australienne.

3 Randonnées et autres activités

En plus de la randonnée l’été et du ski en hiver, le Parc du Tongariro est également propice à la pêche, la chasse, le VTT, le survol en avion ou hélicoptère…

Les randonnes du parc national du Tongariro :
Longs de quelques minutes à plusieurs jours, pour des niveaux allant de débutant à randonneur chevronné, une quinzaine d’autres chemins de randonnée sont tracés dans le Parc. Il est notamment possible en 1h20 d’atteindre la cascade Waitonga, plus haute chute d’eau de l’endroit (39 mètres de haut!).

Tongariro Alpine Crossing :
Même si l’activité la plus populaire reste certainement le Tongariro Alpine Crossing. Cette randonnée de 19,4 kilomètres, largement faisable à la journée, fait traverser des paysages grandioses à ceux qui l’empruntent: flancs de volcan, cascade, cratère, lacs, sommet enneigé… Des points de vue qui rappelleront sans doute des souvenirs à certains puisque c’est en effet un des lieux de tournage de la trilogie du Seigneur des Anneaux. Nous détaillerons cette randonnée un peu plus bas dans cet article.


Tongariro Northern Circuit :

Le parc national du Tongariro est également le lieu de l’une des 9 great walks de Nouvelle-Zélande. En effet, le Tongariro Northern Circuit, une randonnée de 43 km se faisant en 3 ou 4 jours est une boucle traversant le parc national du Tongariro. Pour accomplir cette randonnée il vous faudra reserver votre logement, vous aurez le choix entre dormir en huts, il en existe trois sur le chemin ou en camping. Ces derniers sont au nombre de quatre, les trois premiers étant situés au même endroit que les huts. Pour cette randonnée, la saison des great walks s’étalent d’Octobre à Avril. Vous pourrez trouver plus d’informations concernant le Tongariro Northern Circuit sur le site du DOC.

La brochure détaillant toutes les randonnées et les chemins dédiés aux VTT est disponible sur le site internet du Department of Conservation ou directement au Visitor Centre de Whakapapa.
Pour les longues marches, veillez à emporter l’équipement adéquat. Pour cela vous pouvez consultez notre article sur les indispensables à avoir dans son sac à dos pour une randonnée de plusieurs jours!


Skier dans le parc national du Tongariro :
Pour les amateurs de ski, trois stations sont installées sur les pentes du Mont Ruapehu : Whakapapa, Turoa et Tukino. Il est possible de skier de juin à septembre (la saison peut se prolonger quelque peu selon la météo) sur des pistes de plusieurs niveaux. Comptez 41$ pour la location de skis, bâtons et chaussures pour une journée et 119$ pour le pass journée.
Lorsque le temps est dégagé, il est même possible d’apercevoir le sommet du Mont Taranaki, sur la côte ouest de la Nouvelle-Zélande, à quelques 200 kilomètres.


4 Zoom sur le Tongariro Alpine Crossing

C’est LA randonnée à la journée phare de la Nouvelle-Zélande, parfois même considérée comme la plus belle du pays.

Cette randonnée n’étant pas une boucle, il vous faudra vous organiser (y aller à deux voitures, ou réserver une navette) afin de parcourir les 20 kilomètres qui séparent le point d’arrivée du point de départ par la route à la fin de la journée.

Le point de départ privilégié est la Mangatepopo Valley – car la pente est plus abordable dans ce sens, bien qu’il soit aussi tout à fait possible de partir du parking de Ketetahi.

La première partie du chemin, du parking de Mangatepopo aux Soda Springs, est relativement plate et le chemin est extrêmement bien balisé. Dans la vallée, vous pourrez différencier les multiples coulées de lave ayant recouvert la vallée par les différentes couleurs du sol. Vous remarquerez également la quasi absence de végétation sur les coulées de lave les plus récentes récentes, ce type d’environnement et les conditions en altitude étant particulièrement rigoureuses.



Au fur et à mesure que vous progressez dans la vallée, le paysage change et laisse place à davantage de relief. Le chemin plat laisse peu à peu place à une petite pente.. Et ce n’est que le début! Après environ une heure de marche, vous apercevrez les Soda Springs. Il s’agit une cascade qui doit son nom à la façon dont l’eau s’écoule de la roche. Ce lieu est propice à une pause grignotage, et éventuellement à un passage aux toilettes, car ce sont les seules en dur que vous verrez pour les dizaines de kilomètres restants!


Ensuite, le chemin continue vers le cratère sud. Le passage qu’il faut emprunter portent le nom équivoque de “Marches du Diable”… Cela va donc grimper. Heureusement il est possible – et même conseillé – de faire des pauses. L’occasion de respirer un peu et surtout d’apprécier la vue sur les alentours. Par temps dégagé, il est possible d’apercevoir le Mont Taranaki au loin. Après environ une heure et quelques centaines de marches, vous atteignez enfin le Cratère Sud. A partir de là, le chemin s’aplanit à nouveau, le temps de traverser le cratère et de rejoindre le Cratère Rouge.

A votre droite, le Ngaruhoe facilement reconnaissable à son cône rougeâtre, à gauche, le Tongariro. La montée reprend ensuite pour quelques 300 mètres. C’est à cet endroit qu’il vous faudra éventuellement enfiler votre coupe-vent et votre bonnet, le vent glacial pouvant souffler abondamment. Cette partie du chemin est balisée plus sommairement, prudence donc. Une fois en haut, la vue est incroyable et mérite amplement tous les efforts accomplis jusque-là. Le Cratère Rouge est le point culminant du parcours : 1886 mètres d’altitude !


Les teintes rouges du cratère sont dues à l’oxyde de fer que l’on retrouve en grande quantité dans la roche de ce volcan. A partir de cette étape, le chemin sera plat ou descendant.

Vous entamez maintenant la deuxième partie de la randonnée. Il va vous falloir descendre jusqu’aux Lacs Émeraudes. Pour cela, refaites bien vos lacets et assurez-vous que vos chaussures vous maintiendrons bien les chevilles! Le chemin est en effet pentu et parsemé de pierres volcaniques qui prendront un malin plaisir à vous faire glisser si vous y allez d’un pas trop hésitant. Pensez toutefois à lever les yeux, car si le temps est dégagé, la vue est impressionnante ! Aussi nommés Ngarotopounamu pour leurs magnifiques couleurs qui rappellent celle du jade (Pounamu en Maori), les trois lacs qui se dressent devant vous sont de toute beauté.




Au loin, vous apercevrez un peu plus sur votre gauche un immense lac bleu. C’est par là que vous vous dirigez une fois que vous avez dépassé les Lacs Émeraudes. Le chemin vous emmènera d’abord à travers le Cratère Central, mesurant environ un kilomètre carré, dont le sol peut être encore recouvert de neige selon la période à laquelle vous effectuez la randonnée.


Après avoir admiré le Lac Bleu, le chemin continue sur l’autre versant du volcan et vous offre un panorama spectaculaire sur la vallée et le Lac Taupo au loin. A partir de ce point, la route chemine sur ce flanc de montagne et redescend progressivement. Sur votre chemin vous croiserez la Hut Ketetahi, où il était possible de passer la nuit jusqu’en 2012, année où une éruption a rendu les lieux peu sûrs.




Après la Hut, il vous reste environ 1h30 à parcourir à travers les flancs du volcan puis la forêt, avant d’atteindre le parking d’arrivée. Au cours de cette dernière partie, vous remarquerez certainement de la vapeur s’élever en plusieurs endroits de la montagne; il s’agit de sources chaudes. Au milieu de la forêt vierge, soyez également attentifs aux panneaux installés par le Département de la Conservation… L’un d’entre eux indique une jolie cascade… Dernière merveille de la nature avant de rejoindre votre véhicule.

Afin de parcourir les 19,4 kilomètres du Tongariro Alpine Crossing dans les meilleures conditions possibles, il est nécessaire de bien se préparer et de mettre les bonnes affaires dans son sac. Le chemin emprunté traversant volcans et cratères et étant situé à 1886 mètres d’altitude à son point culminant, la météo peut changer rapidement. Ainsi, en plus de votre tenue habituelle pour randonner, prévoyez des bonnes chaussures de marche, une veste imperméable, des gants et un bonnet, de la crème solaire, et une tenue de rechange. Pensez aussi à prendre suffisamment d’eau pour toute la durée du périple, ainsi que de la nourriture en quantité suffisante.

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur le Tongariro Alpine Crossing sur le site du DOC.

Julie

Julie, 25 ans. Après un stage de 4 mois en Nouvelle-Zélande en 2013, mon souhait de revenir pour de bon au pays des kiwis s’est concrétisé début 2016. Je vis et travaille maintenant à Auckland. Dès que l’occasion se présente, je pars à la découverte des belles régions alentours, et vais maintenant pouvoir vous en faire profiter!


Un commentaire ? Une question ?

Votre adresse email ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont marqués d'une *


Qui sommes-nous ?

Julie et Mathieu, deux passionnés de la Nouvelle-Zélande. Après avoir longuement visité la Nouvelle-Zélande, nous avons décidé de vous faire découvrir ce magnifique pays. Nous partageons nos conseils pour bien préparer votre voyage en Nouvelle-Zélande.


CONTACTEZ-NOUS

QUI-SOMMES-NOUS ?