L’abonnement téléphonique en Nouvelle-Zélande

En Nouvelle Zélande, comme partout dans le monde, l’accès au réseau mobile que ce soit pour téléphoner ou pour utiliser internet est une préoccupation importante pour beaucoup d’entre nous.
Math
forfait-mobile-nouvelle-zelande-1280x853.jpg
En Nouvelle Zélande, comme partout dans le monde, l’accès au réseau mobile que ce soit pour téléphoner ou pour utiliser internet est une préoccupation importante pour beaucoup d’entre nous.

Et avant votre départ vous vous demanderez surement quelle est la meilleure option, comment fonctionnent les opérateurs en Nouvelle Zélande, quels types de forfaits sont proposés ou tout simplement l’intérêt ou non de prendre une carte sim néo zélandaise. Voici les informations qui pourront vous aider dans votre choix.


1 Pourquoi souscrire à un abonnement téléphonique lors de votre PVT


Raison 1 : Pour le travail

Pendant votre PVT vous allez certainement être amené à chercher du travail ou un Helpx/woofing et donc avoir besoin de contacter des employeurs ou les hôtes chez qui vous resterez le temps de votre woofing.
Pour postuler à un emploi il est nécessaire d’avoir un numéro de téléphone, de préférence néo-zélandais. En effet, lorsque vous postulez, l’employeur vous demande différentes informations dont votre numéro de téléphone afin de pouvoir vous contacter pour organiser un entretien, vous informer que vous avez le poste ou par la suite, lorsque vous travaillez pour vous prévenir d’éventuels changements, ou du lieu où vous devez vous rendre (c’est souvent le cas si vous faites du picking par exemple).
Si vous n’avez pas de numéro néo-zélandais, les appels ou l’envoi de messages peut être couteux et votre employeur n’appréciera certainement pas trop les frais supplémentaires que cela entrainerait.
Si vous faites du woofing, le contact se fait souvent par mail dans un premier temps mais quand arrive le moment de se rendre chez votre hôte avoir un numéro de téléphone pour communiquer avec lui est utile. En effet, les lieux des woofing et helpx sont le plus souvent hors des villes et il n’y a alors pas wi-fi disponible. Avoir un numéro néo zélandais peut alors être bien utile, en espérant bien sur que vous ne vous rendiez pas dans un endroit sans réseau !

Raison 2 : Pour la banque

Si vous souhaitez travailler en Nouvelle-Zélande vous ouvrirez très probablement un compte néo-zélandais. Et pour cela, on vous demandera un justificatif de domicile en Nouvelle-Zélande. Certaines banques acceptent les justificatifs fournis par les auberges de jeunesse par exemple, mais si ce n’est pas le cas, une facture de votre opérateur peut vous être bien utile.

Votre banque vous demandera peut être également un numéro de téléphone afin de vous communiquer des informations à propos de votre compte, des changements, pour confirmer un rendez-vous ou par exemple pour vous permettre de confirmer d’éventuels achats en ligne. Pour cela, avoir un numéro néo zélandais vous facilitera les choses et permettra à votre banque de communiquer plus aisément avec vous.

Enfin, une fois votre compte bancaire ouvert vous voudrez peut être télécharger l’application de votre banque afin de pouvoir suivre vos dépenses mais aussi échanger avec celle-ci. Vous pouvez bien sûr la télécharger depuis votre portable français mais si vous n’avez pas d’accès régulier au wifi ou que vous n’avez que peu de data, il vous sera bien utile d’avoir un forfait néo-zélandais.

Raison 3 : La réservation d’activités

Au cours de votre aventure néo-zélandaise vous ferez surement de nombreuses activités. Qu’elles soient à sensations fortes comme le bungy jumping ou le saut en parachute, passage obligé chez les Kiwis, ou que vous choisissiez des activités plus tranquilles comme Wai-o-tapu ou Waitomo caves pour n’en citer que quelques unes, vous passerez peut être pas des sites de réservations comme Bookme.
Quoi qu’il en soit, lors de la réservation on vous demandera un numéro de téléphone. Cela permettra à l’organisme auprès duquel vous avez fait votre réservation de vous prévenir en cas de changements ou malheureusement d’annulation. Une nouvelle fois, la plupart accepteront un numéro français mais le contact sera plus aisé avec un numéro néo-zélandais.

2 Pourquoi ne pas utiliser son forfait français en Nouvelle-Zélande ?


Si vous venez en PVT, il vous sera certainement nécessaire d’acheter une carte sim néo-zélandaise. Mais vous pouvez décider de garder votre numéro français en plus du numéro néo zélandais.
Si vous continuez à utiliser votre numéro français vous risquez d’avoir des frais importants.
Les principaux opérateurs français que sont Bouygues, Orange et SFR proposent des forfaits avec possibilité d’utiliser tout ou partie de la data en Europe et parfois au Canada et aux Etats-Unis, mais pour le moment aucune offre ne concerne la Nouvelle-Zélande. Néanmoins, certains forfaits vous permettront d’appeler vers la France sans frais supplémentaires mais ceci est seulement possible si vous prenez les forfaits les plus chers. Enfin, la plupart des opérateurs proposent des packs internationaux (Pass Go Evasion chez Orange par exemple) qui vous permettent d’appeler ou d’utiliser internet depuis la Nouvelle Zélande entre autre, mais seulement pour des courtes durées et avec peu de temps d’appel et peu de data. Ces offres sont, je pense, plus adaptées à des personnes venant simplement en vacances pour quelques semaines et non en pvt pour plusieurs mois.
Pour information voici un récapitulatif des frais de roaming auxquels vous serez exposés lorsque vous appelez, envoyez des sms ou naviguez depuis la Nouvelle Zélande :

  • Avec Orange :Appel : 2.90€ la minute (1.40€ si vous recevez l’appel)
    SMS : 0.28€ par envoi (réception gratuite)
    Internet mobile : 13.31€/Mo
  • Avec SFR :Appel : 3.96€ la minute (1.98€ si vous recevez l’appel)
    SMS : 0.66€ par envoi (réception gratuite)
    Internet mobile : 18.48€/Mo
  • Avec Bouygues :Appel : 2.30€ la minute (1€ si vous recevez l’appel)
    SMS : 0.30€ par envoi (réception gratuite)
    Internet mobile : 10.24€/Mo
Et le forfait FREE ?

Sachez que depuis le mois de mars 2017, Free a élargi son forfait international et désormais le roaming est illimité dans 35 pays à travers le monde, dont la Nouvelle Zélande. Avec ce forfait, à 19,90€ par mois, vous avez les appels, sms illimités mais aussi 25GB de data (3G) que vous pouvez utiliser comme bon vous semble. En ce qui concerne les appels et les sms vous pouvez communiquer en illimité de la Nouvelle-Zélande vers la France par exemple mais aussi à l’intérieur de la Nouvelle Zélande.
Cependant, il y a un petit point auquel il faut faire attention. Même si ce n’est pas vraiment précisé sur l’offre de Free, il semble que l’utilisation du roaming soit tout de même un peu limitée. Pour éviter que les personnes résident à l’étranger utilisent ce forfait, Free précise qu’il faut être présent en France régulièrement et au delà de 4 mois d’utilisation exclusivement à l’étranger, vous pourriez avoir à payer du hors forfait. Ce forfait semble très intéressant mais il ne faut peut être pas compter uniquement sur celui-ci.

3 Les opérateurs téléphoniques en Nouvelle-Zélande


En Nouvelle-Zélande, il y a 3 principaux opérateurs de téléphonie mobile qui sont Vodafone, Spark et 2degrees.
Mais comme en France ou ailleurs, il existe aussi d’autres plus petits opérateurs, qui utilisent le réseau d’un des principaux opérateurs, comme le font B&You ou sosh par exemple, et qui vous proposent des forfaits à bas coût. C’est le cas de Skinny, qui vous proposent des forfaits low cost tout en utilisant le réseau de Spark. Comme chez nous, vous ne trouverez pas de boutiques ‘physiques’ de ces opérateurs pour lesquels tout se fait en ligne.

Revenons aux principaux opérateurs.

  • Spark est issu de la première entreprise de télécommunication Néo-Zélandaise, Telecom New Zealand. Entreprise publique à sa création en 1987, elle a été privatisée en 1990 et c’est en 2014 qu’elle devient Spark New Zealand. Spark propose des forfaits de téléphonie mobile mais également l’accès à internet à domicile (avec des offres ADSL ou fibre)
  • Vodafone est lui issu de l’entreprise de télécommunication anglaise du même nom. Vodafone est arrivé en Nouvelle Zélande en 1998 et est aujourd’hui le plus gros opérateur du pays et possède la plus grosse couverture 4G en Nouvelle-Zélande. Comme Spark, Vodafone propose aussi des offres pour l’accès internet à domicile.
  • 2degrees est le dernier né dans l’univers des télécoms néo-zélandais. Le réseau a été ouvert en août 2009 et est maintenant le troisième opérateur du pays. 2degrees est présent dans tout le pays et à l’instar de Spark et Vodafone, 2degrees propose des offres mobile et pour l’internet à domicile.

4 Abonnement ou forfait prépayé ?


Si vous décidez de prendre une carte sim néo zélandaise, vous devrez choisir entre une carte prépayée et un abonnement qui se renouvellera automatiquement tous les mois. Voici les avantages et inconvénients de chacun et les différents type d’offres proposées.

Les abonnements

Dans le cadre des abonnements, vous avez plusieurs choix, mais peu importe l’opérateur que vous choisissez, les conditions sont très similaires.
Selon le ‘pay monthly’ que vous choisissez, vous serez soumis à un engagement ou non. En effet, si vous prenez un forfait globalement en dessous de 80$ vous pourrez mettre fin à votre abonnement à la fin de chaque mois. En revanche si vous prenez un forfait plus cher, pour lequel la principale différence sera la quantité de data que vous pouvez utiliser par mois, alors vous vous engagerez pour 24 mois, ce qui n’est peut être pas le plus intéressant si vous êtes en PVT et donc à priori en Nouvelle Zélande pour un an maximum.
Le choix de l’abonnement peut par contre être une bonne idée si vous êtes quelqu’un qui a un besoin important de data. En effet, en dehors de ces forfaits vous ne trouverez pas d’offre avec un gros quota de data.

Les cartes prépayées

L’autre option qui s’offre à vous est la carte prépayée. Dans ce cas là, vous achetez une carte sim néo-zélandaise. Puis pour pouvoir utiliser votre numéro vous devez faire ce que l’on appelle “top up”, c’est à dire que vous rechargez le compte lié à votre numéro afin de pouvoir envoyer des sms, appeler ou avoir de la data. Comme dans le cas des abonnements classiques, vous choisissez un “plan” avec plus ou moins d’appel, de sms et de data.
Vodafone propose une formule intéressante pour les forfaits prépayés. En effet si vous choisissez “my flex prepay”, vous pouvez modifier votre plan à tout moment (cela sera pris en compte au renouvellement suivant), ce qui s’avère pratique selon les périodes et selon où vous vous trouvez, si vous travaillez, si vous avez un accès ou non au wifi. Ainsi si pendant un moment vous avez un accès wifi et que vous avez besoin de moins de data, vous pouvez diminuer la quantité de data de votre forfait et ainsi payer moins cher au moins quelques temps.
En revanche, les plans proposés avec les cartes prépayées sont souvent assez simple avec appels, sms en Nouvelle-Zélande et Australie et de la data. Petit plus de Spark tout de même, qui plaira à certains. Pour les forfaits prépayés à partir 20$, spotify est inclus.

5 Quel forfait téléphonique choisir ?


Dans la plupart des abonnements ou forfaits prépayés proposés, les sms vers la Nouvelle-Zélande et l’Australie sont illimités. Faites attention quand même si vous prenez le forfait prépayé le moins cher vous aurez très certainement un nombre limité de sms.

En ce qui concerne les appels, cela va dépendre de votre forfait. Les abonnements les moins chers auront souvent un temps d’appel limité. Les autres abonnements vous permettrons d’appeler vers la Nouvelle Zélande et l’Australie à volonté.
Si vous avez fait le choix de la carte prépayée, cela va dépendre de votre plan. Vous pouvez choisir un plan avec sms, appels illimités ou si vous n’avez pas besoin, vous pouvez choisir de limiter les appels.

En Nouvelle-Zélande, la data coute cher. En effet le pays est globalement bien couvert en internet mobile (dont la 4G), mais les forfaits coutent assez cher dès que vous souhaitez de la data.
Si vous choisissez l’option carte prépayée, vous pourrez avoir en général jusqu’à 4GB de data pour environ 40$ par mois. Si vous en voulez plus, tournez vous alors vers un abonnement classique ou vous pourrez avoir jusqu’à 20GB de data mais pour 170$ par mois, un prix assez exorbitant. 2degrees propose un forfait un peu plus raisonnable avec 15GB pour 70$.
A vous donc de voir l’option qui sera la plus adaptée à vos besoins.

Pour vous permettre de ne pas vous ruinez à cause de votre forfait téléphone, il existe les bornes wifi Spark. En effet, dans la plupart des grandes villes et même en dehors, dans certains lieux touristiques par exemple, Spark a installé des bornes wifi pour ses abonnés. En plus de la data de votre forfait, vous pouvez utiliser 1GB par jour avec les bornes Spark. Ce service gratuit amène nombre de pvtistes à choisir Spark, afin de bénéficier de ce petit plus toujours intéressant lorsque l’on cherche à faire des économies.

Toujours dans l’idée de réduire les dépenses inutiles le “my flex prepay” de Vodafone, mentionné précédemment, peut aussi s’avérer intéressant. En effet, il vous permet de modifier les appels, sms, data de votre plan selon vos besoins. Ainsi pour un mois donné vous pouvez décider de choisir seulement 50 minutes d’appel mais 2GB de data et le mois suivant augmenter vos appels à 150 minutes ou plus et baisser ou non votre data.

Un commentaire ? Une question ?

Votre adresse email ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont marqués d'une *


Qui sommes-nous ?

Julie et Mathieu, deux passionnés de la Nouvelle-Zélande. Après avoir longuement visité la Nouvelle-Zélande, nous avons décidé de vous faire découvrir ce magnifique pays. Nous partageons nos conseils pour bien préparer votre voyage en Nouvelle-Zélande.


CONTACTEZ-NOUS

QUI-SOMMES-NOUS ?

Specialiste NZ

Destination-NouvelleZelande.com a reçu la certification “Specialist Gold” pour l’année 2018. Cette certification est délivrée par le site web officiel de la Nouvelle-Zélande : NewZealand.com .