fbpx

Acheter une voiture ou un van en Nouvelle-Zélande

La Nouvelle Zélande est bien souvent synonyme de roadtrips au milieu de paysages tous plus dingues les uns que les autres avec des vues à couper le souffle. Et, bien sûr, qui dit roadtrip dit voiture. Et c’est là qu’arrivent les questions. Acheter ou non une voiture ? Quel type de voiture choisir ? Où l’acheter ? Que vérifier ? Alors, voilà, on a fait cet article pour essayer de vous apporter toutes les réponses aux questions que vous vous posez sans doute et ainsi, vous permettre de faire le bon choix.
Math
achat-voiture-nz
La Nouvelle Zélande est bien souvent synonyme de roadtrips au milieu de paysages tous plus dingues les uns que les autres avec des vues à couper le souffle. Et, bien sûr, qui dit roadtrip dit voiture. Et c’est là qu’arrivent les questions. Acheter ou non une voiture ? Quel type de voiture choisir ? Où l’acheter ? Que vérifier ? Alors, voilà, on a fait cet article pour essayer de vous apporter toutes les réponses aux questions que vous vous posez sans doute et ainsi, vous permettre de faire le bon choix.

1 Pourquoi acheter une voiture lors d’un PVT Nouvelle-Zélande ?


Lorsque l’on vient en PVT en Nouvelle Zélande, la question de l’achat ou non de voiture se pose forcément.
Certains décideront de ne pas en acheter et de se débrouiller avec les autres moyens de transports tels que le bus et le stop. En Nouvelle Zélande, ne comptez pas sur le train, il existe seulement 3 lignes de trains , une qui traverse l’ile du Nord et 2 dans l’ile du Sud.
D’autres choisiront la voiture pour voyager plus librement. En effet, ce n’est que mon avis, mais pour moi acheter une voiture est la meilleure solution. Après bien sûr, libre à vous de choisir l’option qui vous convient le mieux !


Pour se déplacer :
Avoir une voiture à soi permet d’être complètement indépendant. En effet, vous pouvez choisir de l’heure à laquelle vous partez, où vous allez, vous pouvez vous arrêter où vous voulez sur la route et en Nouvelle Zélande c’est vraiment un plus. Sur certains trajets, on voudrait s’arrêter tous les 10 mètres tellement c’est magnifique ! Alors, c’est sur qu’en général on ne s’arrête pas réellement tous les 10 mètres, mais avec la voiture on peut s’arrêter souvent et ainsi prendre des photos magnifiques et profiter des panoramas incroyables que ce pays a à offrir.
Autre point très pratique de la voiture : le travail.
En effet, si vous êtes amené à travailler en Nouvelle Zélande, pour faire du picking par exemple, ou tout autre travail dans les champs, mais aussi pour le helpx, avoir votre voiture peut s’avérer plus qu’utile voire indispensable.

Si vous travaillez dans les champs, vous vous y rendrez obligatoirement en voiture, que ce soit pour aller sur votre lieu de travail mais également une fois sur place où parfois, l’étendue des champs ou vergers vous emmène à reprendre la voiture pour aller d’un bout à l’autre du domaine. Et, même s’il existe dans certains endroits des sortes de covoiturages entre employés, avoir votre voiture vous facilitera les choses et vous évitera de dépendre de quelqu’un d’autre.
De même, si vous faites du helpx, il se peut que celui-ci ne se trouve pas dans une ville ou à proximité d’un arrêt de bus, et là encore la voiture peut s’avérer bien utile.
Il est vrai que si vous n’avez pas de voitures, vos hôtes vous proposeront peut-être de venir vous chercher près de chez eux mais certains exigeront que vous ayez votre moyen de locomotion. De plus, une fois sur place avoir une voiture vous permettra de bouger plus facilement et ainsi de découvrir les alentours aisément.


Pour dormir :

On continue sur les avantages de la voiture.
Si vous faites le choix de la voiture vous pourrez faire des économies sur le logement. En effet, qu’elle soit aménagée ou non, votre voiture sera un peu votre maison et vous pourrez faire des économies sur les logements. Avec la voiture, vous n’êtes pas obligés de payer un hôtel ou une auberge de jeunesse mais vous pouvez vous contenter du camping. Que ce soit du freecamp ou des campings payant cela vous reviendra dans tous les cas moins cher que l’hôtel ou l’auberge.



Une fois prise la décision d’acheter une voiture, vient le choix du type de voiture.


Voiture sans couchage

La première solution qui s’offre à vous est la voiture non aménagée, comme ce que vous aviez peut être en France.
Si vous faites ce choix, il semble indispensable de vous équiper de matériel de camping, tente, matelas, sac de couchage, etc, que vous pourrez transporter avec vous tout au long de votre périple.
Cette option est une bonne alternative au bus ou au stop mais pensez tout de même au camping en hiver, qui peut s’avérer délicat. Dans le nord de la Nouvelle Zélande, l’hiver n’est globalement pas très froid mais dans certaines régions du pays, l’hiver est assez rugueux et les nuits en tentes peuvent être très fraiches voire même glaciales !


L’option voiture non aménagée me semble donc une bonne idée si vous comptez vadrouiller principalement lorsque les températures sont clémentes ou si vous n’êtes vraiment pas frileux et ne craignez pas le froid.
Enfin, vous pouvez aussi choisir de dormir en tente à la belle saison et aller en auberge ou hôtel quand les nuits commencent à se faire plus fraiches.


Voiture avec couchage

Toujours dans l’idée d’acheter une voiture non aménagée vous pouvez prendre l’option voiture “avec couchage”.
Ce qu’on entend par là est une voiture classique, du même genre que celle mentionnée au dessus mais suffisamment grande pour y dormir. En effet vous pouvez par exemple acheter une voiture de type break, qui, une fois les sièges rabattus, vous permet d’installer un couchage dans le coffre. Vous pouvez mettre un matelas et avoir un couchage permanent ou alors choisir d’installer votre couchage chaque soir ou dès que nécessaire.


Cette solution peut être intéressante si vous souhaitez continuer d’utiliser toutes les places assises de votre voiture tout en ayant la possibilité de dormir dans un abri plus étanche que la tente et en ayant le côté économique du camping.


Van

On passe maintenant au van aménagé. Que vous ayez l’intention de dormir souvent dans votre van ou non, cette option peut vous plaire.
C’est en effet une option que je trouve bien pratique. Certes, comme avec la voiture vous ne pourrez pas vous arrêter partout et vous devrez aller en camping payant ou free camp (qui il est vrai sont bien souvent moins accessible pour les non self contained). Mais généralement, dans votre van, vous serez installé bien plus confortablement, que ce soit du fait d’avoir un “vrai” lit,  mais aussi du fait de l’équipement avec


souvent plus de matériel pour cuisiner, plus d’espace et des rangements plus grands. Tout ceci est bien agréable quand on sait que ce van est notre maison et qu’on y met toutes nos affaires.
Si vous choisissez le van non aménagé, vous verrez que le choix est assez varié. Vous pencherez peut être plutôt pour le van dans lequel l’aménagement est tel que le lit peut rester déplié en permanence ou alors pour le van “convertible” dans lequel votre lit se transformera en canapé et table par exemple, ce qui pourra vous permettre de manger à l’intérieur de votre van lors des mauvais jours.



Van Self Contained

Dernière solution qui s’offre à vous, le van self-contained.
Vous vous demandez peut être ce que signifie self-contained. Il s’agit en fait des vans “autonomes”, dans lesquels vous avez plus ou moins le même équipement que dans les van non self contained mais dans lequel avez en plus des toilettes, de l’eau propre et de quoi récupérer l’eau usée.
En Nouvelle Zélande, l’appelation “self contained” est une certification qui est donnée après contrôle du véhicule pour une durée déterminée. Cette certification appelée NZS 5465 peut être délivrée par une association reconnue par le ministère de l’environnement, comme la NZMCA (New Zealand Motor Caravan Association) ou auprès de plombier inscrit au Plumbers, Gasfitters, and Drainlayers Act 1976 ou tout autre personne qualifiée inscrite au Plumbers, Gasfitters, and Drainlayers Act 1976.
Pour obtenir cette certification votre véhicule doit globalement vous permettre d’être en autonomie pendant 3 jours.

Plus précisément, cela signifie que vous devez avoir dans votre van :

  • De l’eau “propre” à hauteur de 4l par personne par jour
  • Un évier
  • Des toilettes : 1l par personne par jour
  • Une réserve d’eau : 4l par personne par jour
  • Un tuyau d’évacuation
  • Un contenant pour les déchets pouvant être fermé avec un couvercle


Sachez que le nombre de personnes utilisant le véhicule est noté sur votre certification afin de savoir la quantité d’eau nécessaire dans les réserves.
Si tout est conforme aux normes exigées par le gouvernement néo zélandais vous obtiendrez une certification self contained qui sera valable 48 mois au maximum.
Une fois la certification obtenue, vous devrez coller en bas à gauche de votre pare brise avant un autocollant mentionnant que votre van est self contained. Vous devrez également en coller un en bas à droite de votre pare brise arrière. N’omettez pas de coller ces étiquettes, vous risqueriez une amende en cas de contrôle de police.

3 Ou trouver une voiture ou un van à acheter ?



Les groupes Facebook

Facebook est un bon endroit pour trouver une voiture, d’autant plus si vous chercher un van aménagé ou un van self contained.
En effet, vous verrez qu’ils existent plusieurs groupes, certains dédiés à la vente de voiture, d’autres, comme le groupe des Français en Nouvelle Zélande qui est plus général mais sur lequel il y a aussi un certain nombre de voitures en vente. Celui ci peut être intéressant si vous arrivez et que vous ne maitrisez pas encore très bien l’anglais car l’achat se fera très probablement auprès d’un français ce qui facilitera les échanges et vous évitera peut être une déconvenue.
Sur ces groupes, vous trouverez beaucoup de van mais également des voitures non aménagées.
En revanche, le plus souvent vous y achèterez une voiture à un autre backpacker, probablement sur le départ. Cela implique souvent que la voiture est assez vieille, avec un nombre de kilomètres assez important. Cela implique aussi que n’avez pas de garantie de l’entretien de la voiture. Pour cela pensez à demander les factures pour avoir la preuve de ce qui a été fait sur la voiture auparavant. Vous pouvez aussi demander à faire un “mechanical check” avant de confirmer l’achat. Cela vous permet de savoir s’il y a des réparations à faire dans l’immédiat ou à un peu plus long terme et ainsi d’éviter les mauvaises surprises.


TradeMe

Plus ou moins équivalent à E-bay ou au bon coin, ce site est certainement plus intéressant si vous cherchez une voiture non aménagée. En effet, les néo zélandais utilisent beaucoup ce site, c’est pourquoi vous trouverez plutôt des voitures “classiques”, les kiwis n’achetant pas de van aménagés.
Le site présente différentes modalités d’achat. Soit vous participez à une enchère sur une voiture en prenant le risque que le prix aille au delà de vos moyens et que la voiture vous passe sous le nez. Soit vous trouvez une voiture en achat direct au vendeur. Le prix est fixe, à moins que vous ne négociiez avec le vendeur mais vous n’avez pas à attendre la fin d’une enchère, vous voyez directement avec le vendeur. Enfin vous verrez que certaines voitures sont aux enchères mais en même temps l’annonce indique un prix fixe auquel vous pouvez accéder à la voiture si le vendeur est d’accord.
L’avantage d’acheter sur trade me est que vous achetez souvent à un néo zélandais ce qui induit en général que la voiture a bénéficié d’un bon entretien et qu’elle a surement moins de kilomètres que les voitures qui vont de backpackers en backpackers.


Les garages

Vous pouvez aussi vous rendre directement dans des garages qui vendent des voitures d’occasion. Comme sur trade me, et même surement plus, les voitures en vente dans les garages seront des voitures non aménagées.
Là aussi l’avantage est que les voitures dans les garages sont vérifiées avant d’être mises en vente. Ainsi vous devriez être tranquille un moment et ne pas avoir de gros frais mis à part ceux liés à l’entretien habituel ou à l’usure normale de la voiture.
En revanche, l’inconvénient des garages est bien souvent le prix. En effet, dans les garages, les voitures sont de manière générale plutôt récentes et donc plus chères que les voitures de “backpackers”. Dans les grandes villes, vous trouverez tout de même des garages qui vendent des voitures plus anciennes mais ce n’est pas la majorité.


Les depots ventes

Dans les grandes villes vous pourrez vous rendre à ce qu’on appelle les “car fair”. Ce sont des ventes qui ont lieu généralement toutes les semaines où vous pouvez acheter votre voiture directement à un particulier.
Le vendeur se rendant au car fair peut bénéficier d’un check up de sa voiture avant la mise en vente, ce qui peut être rassurant pour vous en tant qu’acheteur.
Ensuite, si vous êtes intéressé par une voiture vous négociez directement avec le vendeur, et si vous trouvez un accord l’achat peut être fait sur place.



L’année et le kilométrage

Globalement vous verrez que les voitures de backpakers sont assez vieilles et il n’est pas rare qu’elles atteignent les 20 ans et 200 000km.
Malgré ces nombreuses années et kilomètres aux compteurs, les voitures restent plutôt fiables.
Mais réfléchissez tout de même avant de vous décider, il y a des chances que vous fassiez vous aussi beaucoup de kilomètres pendant votre PVT. Il semble donc préférable d’acheter une voiture qui ne lâchera pas après mille kilomètres.
Pensez aussi à la revente de votre voiture. Si vous achetez une voiture qui a déjà 230 ou 250 000 km il est probable qu’à la revente elle ait largement dépassé les 250 ou 260 000 km et il sera alors surement plus compliqué de trouver un nouvel acheteur.


Le WOF

C’est l’équivalent du contrôle technique chez nous.
Si votre voiture date d’avant 2000, vous devrez le faire tous les 6 mois, si elle est d’après 2000 alors ce sera tous les ans. Enfin si jamais votre voiture a moins de 3 ans vous n’aurez pas à passer le WOF avant le troisième anniversaire du véhicule.wof Le WOF peut être fait chez VTNZ (Vehicule Testing New Zealand), entreprise qui fera le WOF et les réparations simples telles que le changement d’essuies glace ou de batterie mais pas les réparations plus importantes comme le changement de plaquettes de frein. Vous pouvez également passer le WOF dans un garage classique agréé par le gouvernement. Dans ces garages vous aurez la possibilité d’y faire les réparations éventuelles. Enfin, vous pouvez aussi passer le WOF dans un garage AA (Automobile Association), organisme auprès duquel vous pouvez également souscrire à une assurance.

Les vérifications pour la validation du WOF sont les suivantes :
– L’état des pneus
– L’état des freins (plaquettes et disques)
– L’état extérieur de la voiture et les éventuels dommages tels que la rouille
– Les feux : fonctionnement et alignement
– Vérifications des vitrages de la voiture dont le pare brise
– Les essuies glace et le lave glace
– Les portes : vérification de la bonne fermeture et de la sécurité
– Ceintures de sécurité : vérification de leur bonne fonctionnalité et de leur état
– Vérification de la fonctionnalité des airbags et de l’ABS
– Vérification de la fonctionnalité du compteur de vitesse
– Vérification de la fonctionnalité et de la sécurité des suspensions et de la direction
– Vérification du pot d’échappement : pas de fuite, pas trop de bruit ou de fumée
– Vérification du système de carburant : pas de fuite
Si tout est fonctionnel vous obtenez un nouveau WOF pour 6 mois ou un an.
S’il y a des réparations à faire vous devez les faire dans les 28 jours suivant le premier contrôle.


La REGO

En Nouvelle Zélande, vous devez payer une taxe pour pouvoir utiliser votre véhicule sur les routes du pays. Cette taxe, appelée Vehicle licensing ou « rego » permet principalement de payer l’entretien des routes néo zélandaises. Vous achetez la rego pour le nombre de mois que vous souhaitez, de 1 à 12 mois par renouvellement. Pour renouveler votre rego, vous avez plusieurs possibilités. Soit vous vous rendez dans un post shop où vous trouverez le formulaire à remplir.


Vous cochez le nombre de mois que vous voulez acheter, vous payez directement au guichet de la poste et on vous imprime l’étiquette de rego à mettre sur votre pare brise à l’expiration de la rego en cours. Mais vous pouvez aussi faire le renouvellement en ligne, sur le site NZTA (New Zealand Transport Agency). Vous devez rentrer votre numéro de plaque, le nombre de mois que vous souhaitez acheter et vous payez en ligne. Vous recevrez ensuite l’étiquette à mettre sur votre pare brise en quelques jours à l’adresse à laquelle vous avez enregistré votre voiture lors de l’achat.
L’avantage du renouvellement en ligne est que c’est un peu moins cher qu’à la poste. En revanche, vous devez être à l’adresse donnée ou pouvoir récupérer le courrier, ce qui n’est pas toujours évident lorsqu’on bouge beaucoup comme c’est souvent le cas pendant un PVT.


La rouille, l’état des pneus, les freins, les bruits étranges

Avant de décider d’acheter une voiture, il est fortement conseillé de faire quelques vérifications sur celle-ci.
Lorsque vous organisez une visite avec le vendeur, prenez le temps de faire le tour de la voiture. Vous serez certainement amené à faire de nombreux kilomètres avec votre voiture, ce qui va évidemment solliciter les pneus. Regardez donc bien leur état. S’ils sont peu usés, vous devriez être tranquille pendant votre PVT. Si ce n’est pas le cas, essayez de négocier le prix avec le vendeur ou demandez lui de les changer avant l’achat s’ils sont vraiment trop abimés. Assurez vous ensuite que la voiture ne présente pas de rouille. N’hésitez pas à regarder sur le toit ou sur le dessous de la voiture. Dans certains cas, la rouille peut vous empêcher de passer le WOF ou bien vous serez obligé de faire le nécessaire pour l’enlever, ce qui peut se révéler couteux. Demandez ensuite à essayer la voiture. Vous pourrez ainsi tester les freins, entendre d’éventuels bruits « bizarres ». Autres vérifications utiles à mon avis : les essuies glaces, les feux mais aussi le bon fonctionnement de l’allume cigare, chose que vous utiliserez surement bien souvent pour charger votre portable par exemple.


Faire un mechanical check

Au delà des vérifications que vous pouvez effectuer vous même vous pouvez vous arranger avec le vendeur pour faire un « mechanical check ». C’est un contrôle que vous pouvez faire chez un garagiste. Il va vérifier les pneus, les freins, s’assurer du bon fonctionnement globale de la voiture, vérifier qu’il n’y a pas de fuite ou de grosses réparations à faire.
En fonction du résultat vous pourrez négocier le prix avec le vendeur s’il y a des choses à faire dessus ou bien demander au vendeur de faire le nécessaire pour que la voiture soit dans le meilleur état possible à la vente.



5 Comment se déroule l’achat d’une voiture en Nouvelle-Zélande



Les différents formulaires à signer par le vendeur / l’acheteur

Pour finaliser l’achat de la voiture vous devez vous rendre à la poste, si possible avec le vendeur.
Chaque partie a un formulaire à remplir que vous trouverez dans tous les post shops. En tant qu’acheteur vous devez remplir le formulaire MR13B. Faites valider le formulaire au guichet de la poste. Vous devez en même temps payer 9$. L’acheteur doit quant à lui remplir le formulaire MR13A. Une fois cette procédure terminée, la voiture est à vous.


Le paiement

Lorsque vous avez trouvé la voiture qui vous convient et que vous êtes d’accord avec le vendeur sur le prix, vient alors le moment du paiement.
Vous avez plusieurs solutions. La première solution est le paiement en cash. Certains vendeurs exigeront ce type de paiement, surtout dans les car fair semble-t-il. Si vous êtes à la même banque que le vendeur vous pouvez choisir de lui faire un virement, ce qui est simple et rapide. S’il se trouve que vous achetez votre voiture à un français, il vous demandera peut être de lui faire un virement sur son compte français. Cela peut s’avérer intéressant pour vous aussi si vous n’avez pas encore ouvert votre compte néo zélandais ou que vous n’y avez pas encore transféré d’argent. Enfin, il existe aussi les sites qui permettent de faire des transferts d’argent rapide, comme transferwise ou transfermate. Avec ces sites vous pouvez faire des transferts d’argents entre comptes néo zélandais ou bien entre comptes français et néo zélandais. Notez tout de même que dans ce dernier cas vous aurez des frais de change.


Ou faire assurer sa voiture ?

Il existe plusieurs compagnies auprès desquelles vous pouvez souscrire à une assurance pour votre voiture.
La principale est AA insurance. Vous trouverez des agences AA dans la plupart des grandes villes. En plus de l’assurance, vous pouvez choisir de devenir membre AA et ainsi de bénéficier de l’assistance 24h/24. Pour cela vous devez payer l’adhésion en plus de votre assurance.
Vous pouvez également choisir AMI, Vero, Tower, NZI ou State pour votre assurance. Notez tout de même que ces assurances ont moins l’habitude des pvtistes et il se peut que ce soit plus compliqué d’assurer votre voiture auprès d’une de ces compagnies. Enfin, sachez que certaines banques vous proposent également d’assurer votre voiture. C’est le cas de ANZ ou ASB par exemple.


Quelle formule souscrire ?

Comme en France, il existe différents types d’assurances, qui vous protégeront plus ou moins.
La plus basique est l’assurance au tiers. Dans ce cas, si vous avez un accident et que vous êtes en tord, alors l’assurance paiera pour les réparations de la voiture que vous avez endommagée. Sachez tout de même que vous aurez généralement une franchise de 500$ car vous êtes conducteur étranger. Et, en ce qui concerne votre voiture, l’assurance ne vous indemnisera pas s’il y a des dommages. Ces frais seront entièrement à votre charge.

La formule intermédiaire est l’assurance au tiers avec protection en cas de vol ou d’incendie. La prise en charge en cas d’accident est quasiment la même que pour la formule mentionnée précédemment. Le plus est la possibilité de vous faire dédommager en cas de vol ou d’incendie de votre voiture. Mais sachez que dans ces cas, il faudra fournir une preuve à l’assurance, ce qui peut s’avérer délicat. Si c’est accepté par l’assurance, le dédommagement que vous pourriez obtenir est équivalent au montant auquel vous avez estimé la voiture lors de la souscription à l’assurance.

Enfin la dernière formule généralement proposée est appelée ‘comprehensive’. C’est l’équivalent de notre ‘Tous risques’ français. Dans ce cas, l’assurance couvrira les réparations de votre voiture et de la voiture que vous avez endommagé.


Quel prix pour assurer son véhicule

Bien sur, le prix de votre assurance va dépendre de votre voiture. Selon le type de voiture et le type d’assurance que vous choisissez le prix peut être assez différent.
Ensuite lorsque vous souscrirez à votre assurance vous devrez choisir le mode de paiement.
Vous pouvez ainsi payer votre assurance pour un an et être tranquille pour le reste de votre PVT. Et, sachez que si vous devez arrêter votre assurance avant la fin de l’année, il est possible que votre assurance vous rembourse les mois dont vous n’aurez finalement pas besoin.
Si vous préférez, vous pouvez choisir dans un premier temps de souscrire pour 6 mois et si nécessaire de prolonger à la fin de cette période.
Enfin, vous pouvez aussi choisir le paiement au mois et ainsi payer au fur et à mesure sans rien avancer.


Un commentaire ? Une question ?

Votre adresse email ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont marqués d'une *


Qui sommes-nous ?

Julie et Mathieu, deux passionnés de la Nouvelle-Zélande. Après avoir longuement visité la Nouvelle-Zélande, nous avons décidé de vous faire découvrir ce magnifique pays. Nous partageons nos conseils pour bien préparer votre voyage en Nouvelle-Zélande.


CONTACTEZ-NOUS

QUI-SOMMES-NOUS ?

Specialiste NZ

Destination-NouvelleZelande.com a reçu la certification “Specialist Gold” pour l’année 2018. Cette certification est délivrée par le site web officiel de la Nouvelle-Zélande : NewZealand.com .